OM 3-2 FCM : une sale semaine pour les Martégaux !

Le froid avait fait son apparition sur la région. Tant est si bien que les 22 acteurs peinaient alors à mettre en route la machine lors du premier quart d’heure. Une frilosité due aussi au fameux round d’observation entre des Olympiens et des Martégaux, dans l’obligation de capitaliser pour reprendre des couleurs au classement. C’est Chabrolle qui venait réchauffer l’atmosphère en plaçant une accélération foudroyante dans le cœur de la défense martégale. Son service permettait à Aké de venir tromper Adrien pour refroidir un peu plus les Martégaux (1-0, 16). Le FCM prenait enfin feu après l’ouverture du score. Le coup franc aux 20 mètres de Kadir venait nettoyer la lucarne de Dia (1-1, 19). L’ancien Olympien mettait encore à contribution le portier marseillais (23). C’était au tour de Diarra de s’essayer de loin (35) avant de gâcher une occasion en or.
Niangbo laissait passer intelligemment le cuir pour son partenaire qui ratait son face-à-face avec Dia (37). Lourd de conséquence puisque, sur corner et au cœur d’une défense passive, Mius permettait à l’OM de reprendre l’avantage (2-1, 41). Deux occasions, deux buts… Un froid réalisme marseillais. Le FCM se devait alors d’être en chaleur après le repos pour prétendre à un résultat. Ainsi ne pas attraper un peu plus la fièvre après une semaine compliquée avec le bouillant passage devant la DNCG. C’est pourtant la lanterne rouge et Iscaye qui loupaient l’occasion de climatiser un peu plus les Sang et Or (52). Sur le contre Fofana venait égaliser à la limite du hors-jeu sur un service parfait de Kadir (2-2, 53). Le FCM faisait preuve de caractère en parvenant par deux fois à recoller au score. Pour décrocher les trois points, les hommes de Chelle se devaient pourtant de ne plus être dans la réaction mais dans l’action.
Madi s’offrait alors un festival dans la surface marseillaise mais ratait son dernier geste (65). Sa frappe passait ensuite à côté (68). De quoi attester de la domination de Martégaux résolus à provoquer leur destin. Fallait-il encore se méfier des contres olympiens comme ceux de Chabrolle (74, 76). C’était au tour de Niangbo de tenter sa chance excentré côté gauche (77). Dominer n’est pas gagner, le FCM allait encore l’apprendre à ses dépens la faute à un nouveau marquage défaillant. Aké filait à toute vitesse pour signer un doublé et offrir un précieux succès à la lanterne rouge (3-2, 85). Une sale semaine pour le FCM qui a perdu un point devant la DNCG et qui accuse un peu plus le coup avec cette défaite. Un FCM qui devra impérativement s’imposer samedi prochain face à Nice pour la der de l’année (Turcan, 18h). Un impératif pour passer Noël au chaud et retrouver le sourire après une année 2018 qui sera quoi qu’il arrive à oublier pour toutes les raisons que l’on sait…

OM 3
FC MARTIGUES 2
Stade Paul-Le Cesne. Mi-temps : 2-1.
Arbitre : M. Benchabane
Buts – OM : Aké (16, 85), Mius (41). Martigues : Kadir (19), Fofana (53).
Avertissement – OM : Mius (18).
OM : Dia – Abdallah Mohamed (cap.), Mius, Ousfane, Rocchia, Marasovic, Iscaye, Topolsky (kada, 83), Chabrolle, Ressa, Aké.
Entraîneur : David Le Frapper.
FC Martigues : Adrien – Leparmentier (Saidou, 90+2), Abdou (cap.), Wilwert, Kibundu – Madi (Belloumou, 69), Kadir, Cabon (M. Keita, 88), Diarra – Fofana, Niangbo.
Entraîneur : Éric Chelle.

6 reflexions sur “OM 3-2 FCM : une sale semaine pour les Martégaux !

  1. L’objectif d’avant match de l’entraîneur était de ne pas prendre de buts. A la mi-temps tout le monde était étonné du froid réalisme marseillais. Deux incursions deux buts la où nous aurions du en mettre deux voire trois mais comme des personnes disaient au stade nous n’avons pas d’avant centre. Autant Marseille ne mérite pas sa place en fin de classement car ils courent les jeunes autant perdre ce genre de match est incompréhensible tellement nous avons dominé et eu des occasions.
    Il va falloir lors de la trêve trouver au moins en prêt ou au chômage sans contrat fédéral mais en amateur surtout en défense centrale en stoppeur et aussi un 9 qui marque.

  2. Je pense que le papa Noël viendra en début d’année avec un ou deux joueurs prêtes de l’étranger d’un pays européen … . Je dis ça je dis rien… Oui Louis il ne manquait pas grand chose je te le confirme pour avoir été en tribune (si on peut appeler ça une tribune…)

  3. bonsoir, peut être il aurait mieux valu tenter de garder le nul et se découvrir un peu moins, mais il faut vraiment un buteur car vu le nombre d’occasions il y avait de quoi gagner et ce n’est pas le seul match de la saison….
    allez Martigues

  4. Exact Pierre. Et abdou en stoppeur en défense centrale n’est pas du tout sa place. C’était lent et lourd derrière avec wilwert la ou les attaquants petits et vifs olympiens sur le synthétique nous ont posé des problèmes avec leur vivacité

Répondre à LOUIS Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *