FCM 0-2 Marignane-Gignac: Les Martégaux ont fini par céder

Oui Martigues aura bousculé le leader. Oui Martigues aura montré un visage intéressant. Mais toujours en manque de percussion pour réellement se mettre en situation, non Martigues n’aura pas su trouver la faille. Kouakbi se rappelant aussi, à deux reprises devant Fourrier (10) et Nouri (68), aux bons souvenirs de son ancien club. Sans faire dans le génie, Marignane-Gignac aura su faire le dos rond pour, devant la volonté des Sang et Or présents et pressants dans le cœur du jeu, placer sa première banderille à la 70e minute. Un ballon perdu dans l’entrejeu, une accélération et une frappe de ce diable de Ramalingom. L’attaquant du MGFC s’offrait déjà un 7e but cette saison pour complètement éteindre les velléités martégales. La messe était dite surtout que Kakiamosiko doublait la mise (83). Le FCM glisse ainsi à la place de premier non-relégable à 12 points de son voisin plus que jamais leader. Un gouffre après seulement six journées qui met déjà du plomb dans l’aile à l’envie des dirigeants du FCM de vouloir jouer les premiers rôles. Il était sans doute utopique de penser qu’avec 24 nouveaux joueurs, Martigues puisse être dans le coup dès la première année de l’ère Giabiconi. Rome ne s’est pas faite en un jour… il est peut-être temps que tout le monde en prenne enfin conscience ! Car entre le dire et le faire, il y a une monde. Et ce n’est pas la perspective d’aller à Colomiers (5e) et de recevoir Bergerac (2e) qui se voudra rassurant pour l’avenir. Bref, Martigues est toujours en reconstruction et avant de rêver de grandeur, il faudra savoir faire preuve d’humilité…

FC MARTIGUES 0
MARIGNANE-GIGNAC FC 2
Stade Francis-Turcan. Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Potier assisté de MM. Ghzal et Spadafora. Spectateurs : 1000 environ.
Buts – Marignane-Gignac : Ramalingom (70), Kakiamosiko (83).
Avertissements – Martigues : Ba (69), Kanté (90+4). Marignane-Gignac : Akeb-Daoud (44), Nicodème (54), Renaut (90+4).
FC Martigues : Maddaloni – Belloumou, Wilwert, Kouagba, Ba (cap.) – Ibouroi (Gharbi, 90), Kanté, Nouri (Douhet, 80), N’Koum – Alo’o Efoulou, Fourrier (Zouaoui, 76). Entraîneur : Farid Fouzari.
Marignane-Gignac FC : Kouakbi – Sagoua, Nicodème, Renaut (cap.), Djacko – Thereau – Kakiamosiko, Seymand, Akeb-Daoud (Coulomb, 63), Bosca (Pham-Ba, 80) – Ramalingom (Chabaud, 91). Entraîneur : Patrice Eyraud.

13 reflexions sur “FCM 0-2 Marignane-Gignac: Les Martégaux ont fini par céder

  1. un club de clown,vendu par le maire a un mannequin prête nom….. car a Martigues on n’a peur des martegaux qui reuissent on n’a refusé le projet d Éric Chelle car il aurait fait de l’ombre à la ville.CQFD

    • monsieur. que l’on soit natif de Martigues ou d’ ailleurs, ne nous donne pas le droit de porter un jugement morbide. Je n’ai pas aimé vos écrits…… Désolé. faite en un autre, en plus propre, qui explique bien ce que vous vouliez dire. Merci

  2. Bonjour, tout comme beaucoup je suis déçu du classement du FCM. Je pensai au vue du recrutement que le club serait plus vers le haut mais certainement pas en tête car il y a une beaucoup de changements. Voyez notre voisin OM, à une toute autre échelle, ils ont aussi des soucis et cela est normal… ils doivent reconstruire. Les supporters eux aussi sont déçus car depuis les années qu ils attendent de jouer les premiers rôles. Pour notre FCM, notre club de coeur, depuis le temps que nous attendions de retrouver la Nationale puis la L2 (22 ans de présence en L2 dont 19 en continu), tout le monde était impatient. D’où la déception importante. Le projet de Mr Giabiconi a un planning de 5 ans. Nous avons déjà noté des clubs qui avec la dynamique de montée sont arrivés à accéder à 3 divisions en 3 ans. Mais pas la première année de reprise du club par un nouvel actionnaire. Alors continuon a les encourager. Les joueurs continuaient à travailler les liens entre les lignes et l attaque, la percussion. Allez Martigues Allez FCM.

  3. bonjour a tous. très très bonne analyse de notre rédaction. il n’y a vraiment aucun reproche a faire aux joueurs ni surement pas a monsieur Fouzari et a ses adjoints. le mal est ailleurs , il est la tapis au plus profond de son sommeil. messieurs, on ne peut pas et l’on ne doit pas, venir et chambouler tout un club en un seul instant. ce que je dit aujourd’hui, je lai ‘écrit cet été, messieurs les responsables, prenez un seul instant , afin de réfléchir .comment peut on détruire les fondations d’un immeuble sans qu’il s’écroule tout en entier. et comme la dit notre rédaction il faut laisser le temps au temps. on ne vous tiendra pas pour responsables, vous avez essayer. la saison passé on était au bord du précipice, aujourd’hui, on a fait un pas en avant . Il est encore temps, de réagir a cette situation. il faut remonter. nous avons beaucoup mieux fait que le fc marignane , alors pourquoi? la pression? marignane a fermé le jeux, oui ils ont fait le dos rond et nous sommes tombé dans le piège.

  4. On joue bien dans le jeu la réussite va tourner bientôt j en suis sur . La victoire reviendra bientôt j ai confiance en toute l équipe et le staff allez Martigues.

    • Bonjour, je pense aussi que cela va payer. L arrivée probable de deux nouveaux joueurs d expérience me rassure sur l investissement de Mr Giabiconi. Mais aussi je me questionne sur le temps nécessaire qu auront besoin ces deux joueurs pour s intégrer à la tactique de Mr Fouzari. Allez Martigues. Allez les joueurs courage les victoires vont arriver.

  5. celui qui a fait le recrutement ne sait pas qu’il faut un buteur (confirmé ) pour monter et un défenseur central de qualité .
    Martigues gagnera des matches quand il concrétisera ses occasions (et c’est pas le coach qui joue ) . Il a fait avec les joueurs (imposés par les agents – directeur sportif ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *