FC Martigues - David Ledy

FC MARTIGUES (transfert): David Ledy, cap à l’Est, cap sur le FC Metz !

« Et dire que j’étais venu dans le Sud pour m’y installer dans la durée. Mais il y a des propositions qui ne se refusent pas. » Non sans une certaine émotion, puisqu’il avait tissé des liens étroits depuis sa venue au FC Martigues en juin dernier, David Ledy évoque son proche avenir. Le meilleur buteur martégal avec 7 réalisations, ne prolongera pas son aventure sudiste au bord de la Méditerranée, ayant décidé de remettre le cap à l’Est. Mais ce ne sera pas pour les bords du Rhin et le Racing Club de Strasbourg, où il aura fait toute sa carrière avant de mettre le cap sur la Venise provençale, après 8 ans de bons et loyaux services. Cette fois-ci, c’est les bords de la Moselle et le FC Metz, qu’il a décidé de rallier… chez les Grenats, les meilleurs ennemis strasbourgeois.

« Je sais que ma décision va faire grand bruit, quelle ne sera pas appréciée. Voire que je vais en prendre pour mon grade, souligne-t-il. J’espère que les gens comprendront mon choix de carrière, même si pour les supporters strasbourgeois, c’est inconcevable qu’un enfant d’Alsace, qui plus est du Racing, puisse se rendre à Metz. Les supporters des deux clubs n’étant pas prêts à passer des vacances ensemble… » Mais l’actuelle lanterne rouge de Ligue 1, qui prépare son retour dans l’antichambre de l’élite à moins d’un miracle pour se sauver, a réussi à séduire l’idole de la Meinau. Orphelin de Diafra Sakho, parti à West-Ham et qui aura considérablement manqué aux Lorrains cette saison, le FC Metz a tout mis en œuvre pour s’attacher les services de Ledy.

« La descente va nous obliger à nous séparer de beaucoup de joueurs, dont nos étrangers et nos gros salaires. Un retour en Ligue 2, pour y être performant, cela se fait avec des joueurs de devoir, de club. David colle parfaitement à cette image des joueurs qui ont l’esprit club. En plus il a du talent. » Explications données par Joël Muller, le directeur-sportif de club à la croix de Lorraine, présent contre Lyon-Duchère à Turcan (samedi 21 mars, ndlr) pour finaliser la venue de Ledy. « Mon cœur sera toujours Racingman même si les gens diront le contraire, assure-t-il. Mais le foot, c’est mon métier, ma passion. Et on va là où on nous donne une chance, où l’on peut bosser, où l’on nous désire pour s’exprimer. » Et finalement en ne conservant pas son joueur emblématique à la fin de la saison 2013-2014, Strasbourg a donc contribué à ce qu’il puisse voir ailleurs.

Actuellement 4e de National, le RC Strasbourg pourrait donc retrouver le FC Metz et Ledy en Ligue 2 la saison prochaine… Ce qui promettrait alors de drôles et bouillantes retrouvailles. Reste plus qu’à espérer que de l’eau aura coulé sous les ponts d’ici-là, que les supporters Martégaux mais surtout Strasbourgeois auront digéré son choix, pour être comme un poisson dans l’eau vers sa nouvelle destination. Certes un poisson d’eau douce de Moselle et plus du Rhin, après avoir été un court temps un loup de mer sur l’étang de Berre. Mais surtout il aura été notre joli poisson d’avril 2015 !!! Car nous sommes bien le 1er avril, au cas où vous l’auriez oublié…

cliquez pour découvrir les poissons précédents: ICI
un grand merci à David d’avoir joué le jeu pour celui de 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *