Football, CFA. Samir Bakir ici sous le maillot de Valence lors du match aller contre le FC Martigues

MERCATO: Présentation de Samir Bakir, le nouvel attaquant martégal !

Une fois n’est pas coutume, durant le mercato hivernal, rien n’avait bougé au FC Martigues. «Il y aura une arrivée qu’en cas de départ», avait précisé Jean-Luc Vannuchi, l’entraîneur martégal, le 6 janvier dernier lors de la reprise. Dimanche dernier, on apprenait que l’attaquant Antony Caldeirinha quittait le club pour s’engager avec l’ES Pennoise (CFA 2). De quoi précipiter l’arrivée d’un renfort offensif. Martigues peut alors engager Samir Ali Mohammed Bakir, «qui était sur nos tablettes depuis plusieurs jours», poursuit JLV.

Samir Bakir ici pour sa dernière sous le maillot de Valence, samedi dernier contre Le Pontet

Samir Bakir ici pour sa dernière sous le maillot de Valence, samedi dernier contre Le Pontet

L’athlétique attaquant de 25 ans (192 cm, 85 kg) n’est pas un inconnu pour les Martégaux. Il arrive de l’AS Valence qui évolue également dans le groupe C de CFA. Yasine Kernou, qui a porté les couleurs martégales (2004-2005) avant de devenir agent de joueurs, «a contribué à me mettre en contact avec le FCM qui était à la recherche d’un attaquant, souligne le néo-martégal. Il connaît très bien Jean-Luc Escayol puisqu’ils ont joué ensemble. J’ai eu un bon feeling avec le coach. Il n’y avait plus qu’à finaliser ma venue.» Reste alors à convaincre les dirigeants valentinois.

Avec 5 buts inscrits et 5 passes délivrées en 12 rencontres, on peut comprendre leur réticence à se séparer de leur fer de lance en attaque. Surtout pour une formation qui joue le maintien. «Le président et l’entraîneur, malgré leur déception, m’ont donné un bon de sortie, poursuit Bakir. Entre jouer le maintien ou l’opportunité de jouer l’accession, il n’y a pas photos et ils ont compris mon choix. Il y a des propositions qui ne se refusent pas.» Auteur de 32 réalisations lors des 91 derniers matches qu’il a disputé, «on espère qu’il dynamisera notre secteur offensif par sa puissance et sa patte gauche, souligne Vannuchi. Quand on joue l’accession, c’est aussi important de doubler tous les postes afin d’instaurer une saine concurrence visant à ce que chacun donne le meilleur pour qu’on y parvienne.»

Bakir devrait faire ses débuts ce samedi contre Béziers (Turcan, 18h). Quinze jours plus tard, le 15 février, pour son premier déplacement avec le FCM il étrennera sa nouvelle tunique Sang et Or, au stade Georges Pompidou… à Valence. Des retrouvailles deux jours seulement après son 26e anniversaire. «Cela sera un match comme un autre, ce n’est pas mon caractère de me poser des questions et je m’offrirais un beau cadeau avec la victoire», conclut-il. En plus d’être athlétique, il semble avoir du tempérament. Cela ne sera pas de trop pour permettre au FCM d’enfin se sortir de l’enfer du CFA.

SAMIR ALI MOHAMMED BAKIR DIGEST
Né le 13 février 1988 à Saint-Chamond, 192 cm, 85 kg. Clubs successifs: Olympique Saint-Etienne (jusqu’en 2007), Minguettes (CFA 2, 2007-2009), Andrézieux (2009-2010, CFA), Libourne (2010-2011, CFA 2), Villefranche-sur-Saône (2011-2012, CFA), Aurillac (2012-2013, CFA 2), Valence (2012-janvier 2013, CFA)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *