Foot, CFA, 16ème journée, Saison 2013-2014, GS Consolat 1-1 FC Martigues - Yohan Congio permet au FCM d'obtenir un nul mérité

Consolat 1-1 FCM: Un nul loin d’être une mauvaise opération !

Un derby çà ne se joue pas çà se gagne, dit-on… Mais il est des partages des points qui sonnent comme des victoires. Dans le même temps, Grenoble se faisait surprendre à domicile par Rodez (0-1). Consolat conservera quoi qu’il arrive sa place de leader, Martigues restera en embuscade. Certes, les deux formations auraient préféré l’emporter. Mais c’est un nul logique qui est venu sanctionner des débats, lors desquels, chacun aura eu sa mi-temps.

Les Marseillais prennent le match par le bon bout. Ils campent dans le camp martégal, bien aidé par le Mistral qui souffle en leur faveur. Si on ajoute que les Martégaux, avec un dispositif défensif renforcé, sont venus pour ne pas se découvrir, il n’en faut pas plus pour les partenaires de Mramboini d’imprimer le rythme à la rencontre. Dès l’entame, un rebond capricieux empêche Vanni de se saisir du cuir. Congio joue les pompiers de service (4e). Dumortier s’illustre sur un coup franc (9e) tout comme André qui, dans le même exercice, oblige le portier martégal à détourner en corner (18e).

Il faut attendre la 25e minute pour voir la première offensive martégale. Sergio sert Sotoca qui glisse à Patrao. L’attaquant trompe Gueydon… Le drapeau se lève pour un hors-jeu plus que limite. Patrao insiste. Il s’envole côté gauche pour centrer fort devant le but. Celina est un peu court (35e). Mramboini, en bon capitaine, remet les siens dans le sens de la marche après ce temps creux. Il décoche un missile de 35 mètres que Vanni arrache de sa lucarne (40e). Sur le corner qui suit, tiré par André, les Sang et Or sont aux abonnés absents. Nicodème surgit au premier poteau pour les punir (1-0, 41e). Les hommes de Vannuchi payent cash leur seule erreur. Et Consolat se voit récompensé de sa prise d’initiatives au cours du premier acte.

En seconde période, changement de physionomie. C’est au tour des Martégaux de profiter des caprices du Dieu Eole. Consolat éprouve alors les mêmes difficultés à pouvoir sortir de sa moitié de terrain. Himmes oblige Gueydon à repousser des deux poings (47e), Sotoca ajuste mal sa reprise (52e) puis effectue un festival que seul Nicodème peut interrompre en détournant en corner (68e). Même cause, même effet pour les Marseillais qui repoussent péniblement la tentative. Le ballon de Leparmentier revient sur la tête de Vincent qui dévie pour Congio, aussi dans une position litigieuse, comme Patrao en première période. Opportuniste, le défenseur martégal égalise du bout du pied (1-1, 69e).

Si Martigues et Consolat ont une dernière opportunité par Vincent (83e) et Arlaud (88e) personne ne parviendra à enlever la mise. Un match qui aura surtout prévalu par la volonté des uns et des autres de bien défendre. Consolat ira à Rodez, tout auréolé de sa victoire en Isère, tandis que pour Martigues cela sera un nouveau choc. Cette fois-ci à Turcan, face à Béziers qui lorgne également sur les premières places. A commencer par demain (16h) et la réception de Cannes dans un duel dont le vainqueur s’emparera de la seconde place. Ce n’est certes pas une victoire pour les Sang et Or, mais c’est tout comme car, en cas de défaites, ils se seraient considérablement compliqué leur rêve d’accession… Et en plus le FCM garde le goalaverage particulier sur son adversaire.

LA FICHE TECHNIQUE

GS CONSOLAT 1
FC MARTIGUES 1
Stade La Martine. Arbitres: M. Delpech assisté de MM. Denante et Noël. Mi-temps: 1-0. Spectateurs: 500 environ.
Buts – Consolat: Nicodème (41). Martigues: Congio (69).
Avertissements – Consolat: Arlaud (35), Sofikitis (55), André (57). Martigues: Leparmentier (30), Dainèche (83), Congio (85).
GS Consolat: Gueydon – Amiri, Nicodème, Wilwert, Sofikitis – Mramboini, Dumortier, Deruda – Ajroudi (M’Changama, 63), André (Bouhafer, 77), Arlaud. Entraîneurs: Léon Galli et Didier Camizuli.
FC Martigues: Vanni – Leparmentier, Congio, Dainèche, Dridi – Celina (cap.), Tapé, Sergio (Maisonneuve, 87) – Himmes (Vincent, 63), Sotoca, Patrao (Fortuné, 77). Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *