Football, CFA, Saison 2013-2014, 17ème journée - FC Martigues reçoit l'AS Béziers !

17e journée, FCM – Béziers: Une rencontre à double tranchant…

Entre Martigues et Béziers, c’est une longue histoire. Depuis 1971, les deux formations se sont affrontées à 34 reprises. Si les Martégaux n’ont obtenu qu’une victoire dans l’Hérault (1979) s’y inclinant encore à l’aller (1-0) les Biterrois n’ont pas fait mieux en Provence avec seulement deux succès. De quoi rassurer les supporters « Sang et Or ». Sauf que ces stats sont celles de la belle époque en Ligue 2. En CFA, en 5 rencontres, le FCM ne l’a jamais emporté (2 nuls, 3 défaites). Le moment serait bien choisi pour inverser la tendance.

Avec une victoire le FCM resterait dans le haut du tableau et pourrait même s’installer sur le fauteuil de leader. « On sait que ce n’est jamais facile contre Béziers, souligne le tacticien martégal, Jean-Luc Vannuchi. C’est une équipe solide qui n’est pas là par hasard. Nous n’avons pas le choix, il faut l’emporter pour bonifier le nul de Consolat et rester dans le bon tempo.» Les hommes de Xavier Collin sont l’une des bonnes surprises du championnat. En embuscade, ils pourraient, au même titre que Consolat, venir contrecarrer les plans des trois candidats déclarés à l’accession (Grenoble, Cannes, Martigues).

Ils ont aussi un bon coup à jouer. «On vient avec une idée en tête, confirme d’ailleurs Abdelilah Aabiza qui, l’an dernier était le meilleur buteur martégal (11 buts). On est dans l’ombre des ténors et pourtant on fait notre bonhomme de chemin sans aucune pression. Nous n’avons rien à perdre. En février, comme nous l’avons fait en janvier, nous allons jouer tous les ‘gros’. Si on passe l’hiver sans encombres, il faudra compter sur nous.» Si ce n’est que le second match de la phase retour, Provençaux et Héraultais peuvent pourtant déjà jouer gros. Ce qui est paradoxal, c’est que si avec un succès l’une des deux formations pourrait avoir un large sourire et regarder vers le haut, un revers pourrait venir mettre un sérieux coup dans l’aile des rêves d’accession.

En effet, Consolat, qui mettra son calendrier à jour samedi prochain contre Pau, se déplace à Rodez. Si les Marseillais font le plein, les Martégaux ou les Biterrois seraient relégués à plus de neuf longueurs en cas de revers. Avec des « si » on coupe du bois mais cette éventualité est à prendre en compte, même si elle n’est que mathématiques. Pour leur première à Turcan en 2014 après l’échec contre Marignane avant les fêtes (1-2) puis le nul samedi dernier à Consolat le leader, les Sang et Or, qui sont 17 en cas de non qualification de Bakir, seraient bien inspirés de renouer avec la victoire afin de conserver toutes leurs chances. En tout cas, pour monter, le FCM doit enfin se montrer intraitable sur sa pelouse. Au risque d’y concéder le revers de trop…

SAMEDI À 18H STADE FRANCIS TURCAN
17e journée. Martigues (3) – Béziers (5). Arbitres: M. Darbon assisté de MM. Wolff et Duverger
FC Martigues: Vanni (g.), Ouharzoune (g.) – Dainèche, Celina, Dridi, Congio, Leparmentier, Lamothe, Celina, Sergio, Maisonneuve, Vincent, Sotoca, Patrao, Fortuné, Bakir (ou Himmes). Les Absents: Ba (cheville), Faure (dos), Posteraro (cuisse), Robert (reprise), Himmes (ou Bakir), Mangoni, Bourget, Bent-Ahmed, Sarasar, Barsotti. Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi
AS Béziers: Idir (g.), Bothorel (g.), Dramé, Jean-Pierre, Lucas, Cesar, Michel, Soukouna, Bessamba, Djabou, Vignal, Aabiza, Soulé, Ramon, Taillan, Domerc. Entraîneur: Xavier Collin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *