Football, CFA, Saison 2013-2014, Samedi 30 novembre 2013, 12ème journée - Le FC Martigues reçoit Rodez !

12ème journée, FCM – Rodez: 22 ans d’invincibilité à impérativement confirmer !

Le 7 septembre 1991, Rodez obtient son dernier succès face à Martigues (3-1), qui depuis, est devenu sa bête noire. Vingt-deux années de supplice pour les Ruthénois, en neuf confrontations, qui ont souvent viré à la correction: 26 buts encaissés, seulement 6 inscrits, pour deux nuls et sept défaites. Des stats épouvantables, surtout à Turcan où Rodez n’a jamais gagné. 5-1, deux fois 5-0 puis 3-1 la saison dernière. A l’image de ses quatre dernières venues sur les canaux de la Venise provençale, le navire ruthénois y prend toujours l’eau.

«Mais ça, c’était avant.» Ce slogan d’un célèbre lunetier, pourrait coller parfaitement aux Ruthénois qui affirment, «vouloir ajuster la mire face à Martigues.» C’est le moment où jamais de viser juste pour un RAF qui a le vent en poupe. Samedi dernier, en venant à bout de Cannes (2-1), il s’est installé sur le fauteuil menant vers le National. «On a l’occasion de stopper la série martégale et, en l’emportant, de conforter notre place de premier club amateur, souligne Franck Plenecassagne, le tacticien aveyronnais. En fonction du résultat de la réserve de Monaco, nous pourrions même avoir la possibilité d’être leaders.» La meilleure manière de mettre fin à 22 années de disette.

Les Martégaux ne l’entendent pas de cette oreille même amoindris par les forfaits de Robert, Dridi, Patrao et de Congio, l’ancien ruthénois. Surtout qu’en poursuivant leur série face à Rodez, ce sont eux qui grimperaient en haut de la hiérarchie. Un paradoxe pour une formation qui a déjà concédé cinq revers. «Il ne faut plus se contenter d’être dans le bon wagon, prévient Jean-Luc Vannuchi, désormais il faut tout faire pour y rester en assumant enfin notre costume de candidat déclaré à la montée.»

Si le FCM navigue entre deux eaux, c’est en grande partie la faute à son inefficacité. A l’image de sa défaite à Cannes (1-0) et du nul face à Pau (1-1), Martigues perd des points en gâchant trop d’occasions. «Il faut retrouver rapidement du réalisme au risque de nous faire distancer», ajoute JLV. Qu’il se rassure, Martigues fait toujours parler la poudre contre Rodez. Un impératif pour l’emporter au risque de voir la concurrence s’échapper. A commencer par Rodez qui compte un match de moins.

SAMEDI À 18H00 AU STADE FRANCIS TURCAN
12e journée. Martigues (4) – Rodez (2). Arbitres: M. Robert assisté de MM. Fabre et Bouaksa
FC Martigues: Vanni (g.), Ouharzoune (g.) – Lamothe, Dainèche, Faure, Ba, Leparmentier, Celina, Maisonneuve, Posteraro, Tapé, Bourget, Fortuné, Sergio, Vincent, Himmes, Sotoca. Les absents: Robert, Congio, Patrao, Dridi, Mangoni (blessés), Barsotti, Caldeirinha, Bent-Ahmed, Sarasar. Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi
Rodez AF: Laborde (g.), Rigaud (ou Buscaylet) g.) – Chebake, Faviana, Camara, Oliveira, Chougrani, Banor, Bobek, Castanier, Carmo, Lorthioir, Inzerillo, Dieye, Coupin, Boutabout. Entraîneur: Franck Plenecassagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *