Match amical, FCM 7-1 Aubagne: Les Martégaux n’ont pas fait dans la dentelle !

Pour la première fois de la saison les Martégaux évoluaient devant leur public. Trois jours après avoir fourni de très gros efforts contre Fréjus-Saint-Raphaël, l’un des ténors du National, Jean-Luc Vannuchi avaient décidé de donner du temps de jeu à ceux qui avaient moins joué. Si les cadres ne sont pas alignés, cela n’altère en rien la qualité de jeu entrevue lors des trois premières sorties. Le résumé et la fiche du match, les réactions (photos à venir) ->

Sur une excellente récupération du bloc martégal, Maisonneuve envoie Sotoca seul au but. Avec l’aide du poteau gauche il trompe Manfredi (1-0, 3e). Comme à Marignane vendredi dernier, les Aubagnais se font surprendre d’entrée. Le jeu martégal est léché, les combinaisons déjà au point. L’arrière-garde des hommes de Frédéric Cravero a du mal à colmater les brèches. Pour preuve les nouvelles tentatives de Maisonneuve (7e) et Sotoca (10e). Aubagne se positionne enfin plus haut sur l’échiquier et remporte les duels. Solbas, bien servi, trompe Vanni. Le but est refusé pour un hors-jeu très litigieux (19e).

l'équipe alignée ce soir contre Aubagne n'a pas fait de détails

l’équipe alignée ce soir contre Aubagne n’a pas fait de détails

Les Martégaux prennent l’avertissement au sérieux. Ils accélèrent à nouveau. Caldeirinha déboule côté droit et sert Sotoca. Le récent champion olympique universitaire, très en vue, ne se pose pas de question. Avec l’aide de la barre il double la mise (2-0, 22e). Les Aubagnais sont décidément malheureux. Ils obtiennent un penalty. Matret se heurte aux gants de Vanni (27e). Stephen Vincent effectue un numéro côté gauche. Sa frappe sous la barre est imparable (3-0, 37e). L’alignement des Aubagnais laisse à désirer. D’ailleurs, les trois premiers buts sont venus sur de longs ballons, signe d’un manque d’impact et d’implication. Toujours dans le dos de la défense, Caldeirinha trouve le poteau (40e) mais ajuste la mire sur sa seconde tentative (4-0, 44e).

le second but de Florian Sotoca, une merveille de frappe !

le second but de Florian Sotoca, une merveille de frappe !

Après le repos, les mêmes maux pour Aubagne et la même efficacité pour Martigues. Caldeirinha prend à revers la défense et s’offre un doublé (5-0, 50e). Malgré quelques ajustements, Frédéric Cravero ne parvient pas à trouver la bonne formule. Ses hommes ont du mal à s’approcher de la cage de Vanni. Les Martégaux exerçant un pressing constant. Sergio adresse la réplique exacte du lob de Valbuena contre la Sampdoria pour corser l’addition (6-0, 68e). Dans la foulée Patrao fait tourner la rencontre au cauchemar pour des Aubagnais résignés (7-0, 69e). Reggad finira par sauver l’honneur d’un joli but (7-1, 86e). C’est bien la seule éclaircie aubagnaise dans une rencontre où les Martégaux auront été rayonnants. Toutefois, il ne faudra pas s’enflammer puisque l’adversaire martégal aura affiché bien trop de lacunes. Mais c’est bon pour le moral !

LA FICHE TEHNIQUE

FC MARTIGUES 7
AUBAGNE FC 1
Stade Francis Turcan. Mi-temps: 4-0. Arbitre: M. Pezzoli.
Buts-Martigues: Sotoca (3, 22), Vincent (37), Caldeirinha (44, 50), Sergio (68), Patrao (69). Aubagne: Reggad (86)
Martigues: Vanni – Pereira, Mangoni, Celina, Ba – Tapé, Maisonneuve, Bourget, Caldeirinha, Fortuné – Sotoca. Sont entrés en jeu: Faure, Barsotti, Vincent (30), Lamothe, Patrao, Congio, Sergio (60), Tapé (75). Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.
Aubagne: Manfredi – Guidoni, Correa, Daroussi, Aujaleu – El Keurti, Batret, Da Costa, Aho, Solbas – Koné. Sont entrés en jeu: Reynier, Pesce, Avico, Mouaha, Coulomb. Entraîneur: Frédéric Cravero.

LES REACTIONS

Florian Sotoca, attaquant du FCM: « C’est un grand plaisir de fouler pour la première fois la pelouse de Turcan en plus en étant titulaire. Super bon pour la confiance en m’offrant aussi un doublé. En ce moment j’ai de la réussite, autant en profiter. On a vraiment de supers joueurs dans l’effectif, une bonne entente et de la qualité. On a une belle saison à faire ensemble. On va réaliser une belle saison et à la fin on espère que nous serons dans le juste en décrochant le Graal. »

Frédéric Cravero, entraîneur d’Aubagne: « Notre enchaînement de matches n’excuse pas tout ! On a affiché trop de lacunes et commis trop d’erreurs. C’est impardonnable. On ne va pas se voiler la face, on est tombé sur une excellent équipe qui m’a impressionné mais nous avons donné le bâton pour nous faire battre. J’ai senti une certaine résignation chez certains joueurs. On n’a pas le droit de passer comme cela à côté. Après avoir joué contre Consolat, Marignane puis Martigues, je trouve que de ces trois équipes, Martigues est la plus complète. Les Martégaux ne seront pas loin de la vérité en fin de saison, et nous, nous avons encore trois semaines pour gommer les nombreuses imperfections. »

Jean-Luc Vannuchi, entraîneur du FCM: « J’avais décidé de faire tourner et je suis forcément satisfait car peu importe qui joue on ne perd pas en qualité. On est plus consistant offensivement que la saison dernière. Si on reste solide, avec cette force de frappe on aura de sérieux atouts à faire valoir dans le championnat. J’aime la constance de mon équipe, j’aime son implication et sa faculté à ne jamais lâcher même lorsque le score est scellé. Vendredi on effectuera une répétition générale lors de laquelle on se rapprochera sans doute de l’équipe qui pourrait débuter contre Hyères. Une équipe que j’ai eu la chance de voir jouer contre Nice. Même si elle a perdu de nombreux éléments, cette équipe a de la qualité et sera encore à prendre très au sérieux. On a hâte d’y être et ce soir on est content d’avoir pu monter un visage séduisant à notre public et d’être parvenu à faire le plein de confiance. »

Retrouvez aussi l’aéctu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *