FCM 2-1 Bayonne: Martigues garde le cap sur la seconde place en coulant l’Aviron !

Entre anciens pensionnaires de National, si Martigues a été à la lutte pour le retrouver, pour Bayonne, c’est une seconde relégation de rang que l’on cherche à éviter. Le rêve d’accession évaporé, on pouvait légitimement penser que les Martégaux seraient démobilisés et pourraient subir la loi de Bayonnais jouant leur avenir en CFA. N’ayant plus rien à craindre, ni à espérer, l’hypothèse pouvait être soulevée côté martégal. résumé et fiche du match (photos et réaction à venir) ->

La tendance se confirme lors du premier quart d’heure. L’Aviron bayonnais sort les voiles. C’est certain, les Basques jouent leur vie et le prouvent. A force de pousser, ils obtiennent un coup franc aux vingt-mètres. Bourhis s’en charge. Enriotti, titulaire dans la cage martégale suite à la suspension de Vanni, qui a écopé de 4 matches suite à son carton rouge reçu à Béziers, est pris à contre-pied (0-1, 13e). On se dit que Martigues est peut-être en vacances ? Cette ouverture du score va complètement changer la physionomie de la rencontre. «Tout d’un coup la lumière s’est éteinte», souligne Manu Bafcop, le tacticien basque. «De notre côté, on a fait le métier, prouvant que malgré la fin de notre rêve on ne voulait pas finir sur un rythme de sénateurs», se réjouit Jean-Luc Vannuchi. Complètement à côté de leur sujet, la semaine passée dans l’Hérault, Celina et ses partenaires veulent prouver qu’ils ont à cœur de réagir et de bien finir, «car bien finir une saison c’est bien commencer la suivante», précise JLV.

Ils mettent enfin la machine en route face à des Basques devenus amorphes. Pour preuve, ce coup franc de Maisonneuve, qui sert Barsotti libre de tout marquage dans la surface. Le milieu de terrain, qui jouera avec l’équipe de France universitaires un match amical contre la réserve de l’OM mercredi, sert à son tour aisément Caldeirinha. L’attaquant martégal fusille Duhour et trouve la lucarne (1-1, 19e). Plus rien de vraiment signifiant dans le premier acte, «mais en seconde période on a affiché un visage séduisant», souligne Vannuchi, tout heureux de voir ses troupes, «se faire plaisir.» Surtout que l’Aviron baisse pavillon. Les Sang et Or remportent les duels face à des Basques sans inspiration, sans combativité. Incroyable pour une équipe jouant, en principe, sa survie. Barsotti profite des largesses de l’arrière-garde pour venir doubler logiquement la mise de près (2-1, 54e). Si les Martégaux avaient été touchés lorsque Colomiers s’est envolé vers la National, ils ont prouvé qu’ils ne sont pas coulés et récupèrent même la seconde place profitant du partage des points entre Hyères et Cannes. C’est l’Aviron qui sombre, puisque Pau et Tarbes l’ayant emporté, la relégation est quasiment inévitable pour eux.

LA FICHE TECHNIQUE

FC MARTIGUES 2
AVIRON BAYONNAIS 1
32e journée
Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Benchabane assisté de MM. Wolff et Chevalier. Mi-temps: 1-1. Spectateurs: 300 environ.
Buts – Martigues: Caldeirinha (19), Barsotti (54). Bayonne: Bourhis (13).
FC Martigues: Enriotti – Dridi, Dainèche, Faure, Ba – Célina (cap.), Maisonneuve, Untereiner (Lamothe, 76) – Barsotti, Chabaud (Aabiza, 67), Caldeirinha (Bertin, 82). Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi
Bayonne FC: Duhour – Dulom, Gradit, Graciet, Herisson – Bourhis (Brayon, 82), Lalanne (cap.), El Méliani, Pardeilhan – Serra (Benlloch, 62), Castera. Entraîneur: Manu Bafcop.

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *