31e journée, Béziers – FCM: Stopper 34 ans de disette pour garder Colomiers sous pression !

Pour ne pas voir Colomiers accéder au National, Martigues doit faire le plein et espérer que le leader perde trois de ses quatre derniers matches. Malgré un scénario au dénouement improbable, les Martégaux refusent d’abdiquer. En atteste la brillante victoire à domicile, samedi dernier contre Monaco (3-0). «Tout peut aller tellement vite en football, rappelle Jean-Luc Vannuchi. présentation de la rencontre et les groupes de 2 équipes ->

en direct sur Radio Maritima via l’onglet LIVE RADIO et tous les résultats sur l’onglet LIVE CFA
—— VENEZ AUSSI PARTICIPER AU JEU DES PRONOSTICS ——

Nous devons laisser le leader sous pression. De ne rien lâcher, nous permettra de nous accrocher à notre seconde place. En voyant qu’on ne cède pas, peut-être que nos amis de Colomiers auront la peur de conclure ?» Les Columérins ont les cartes en main. La donne est simple pour le FCM: à son prochain faux-pas, les banlieusards toulousains ne seront qu’à une victoire de la terre promise. D’ailleurs, le leader verra le résultat de son rival tomber pendant son match. A 17h Martigues défie Béziers tandis qu’une heure plus tard Colomiers reçoit Pau. «C’est un avantage indéniable pour eux de connaître notre résultat, souligne JLV. Mais les Palois sont dans la zone de turbulence et vont vendre chèrement leur peau. Ils pourraient être un allié de circonstances surtout si nous faisons le boulot de notre côté. S’ils apprennent que l’on gagne cela peut créer un blocage chez eux. Mais s’ils vont au bout on s’inclinera face à leur rythme infernal.»

*34 ans sans gagner à Béziers !*
A condition de l’emporter face à des Biterrois qui doivent valider leur maintien. Si on ajoute qu’à Béziers le FCM n’y a gagné qu’une seule fois en quinze confrontations, pour y croire encore il faudra mettre fin à de longues années de disette dans l’Hérault. Il faut remonter au 1er septembre 1979 pour trouver trace de la victoire martégale (0-2). Une chose est certaine, si les Sang et Or capitalisent, les Columérins, même en cas de victoire, ne seront pas encore en National. Cela fait beaucoup de «si» mais après tout, il n’est pas rare de voir des retournements de situations improbables. Pour une équipe martégale remaniée à 80% à l’intersaison, les promesses d’avenir semblent belles. «Même si nous avions annoncé jouer la montée sur deux ans, du fait que nous étions en restructuration, cette saison pourra tout de même nous laisser des regrets, analyse le tacticien martégal, mais nous ne sommes pas encore à terre et à nous d’aller au bout de nos idées», martèle-t-il. Reste aux Martégaux à vendre chèrement leur peau jusqu’au bout et espérer que Colomiers se laisse envahir par la peur de conclure. Mais avant il faudra gagner sur une terre hostile… depuis 34 ans !!!

SAMEDI À 17H00 STADE DE SAUCLIERES
31e journée. Béziers (10) – Martigues (2). Arbitres: M. Naudinet assisté de MM. Rahmouni et Lacombe.
AS Béziers: Bothorel – Drame, Taillan, Cesar, Lucas – Michel, Soule, Bessamba (cap.), Domerc – Soukouna, Ramon. Remplaçants: Veziat (g.), Di Maria, Ekounga. Entraîneur: Xavier Collin.
FC Martigues: Vanni (g.), Enriotti (g.) – Lamothe, Dainèche, Dridi, Ba, Faure, Celina (cap.), Maisonneuve, Barsotti, Posteraro, Himmes, Caldeirinha, Aabiza, Untereiner, Chabaud. Les absents: Bertin (suspendu), Berdier, Rigaud, Freitas, Staïner, Fiorruci, Mangoni, Sahed, Bouzazi, Lledo. Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *