Rodez 0-1 FCM: Martigues ne veut toujours pas déposer les armes !

Au coup d’envoi, le rêve d’accession s’est encore amoindri. Les Martégaux seront toujours, au mieux, à dix longueurs du leader qui s’est imposé face à Marignane (1-0). Si le staff martégal a pris connaissance de la mauvaise nouvelle juste avant de pénétrer sur la pelouse, Celina et ses partenaires semblent dans le secret. Ou s’ils ne le sont pas, en comptant un match de retard, espèrent revenir à six points. résumé et fiche du match (réactions à venir) ->

Pour preuve, d’entrée de jeu, ce sont eux qui font le siège du camp ruthénois. Ce sont pourtant les Aveyronnais qui vont faire passer le premier frisson. Le RAF hérite d’un coup franc à l’entrée de la surface. Le missile de Lorthioir est détourné par Vanni sur la barre (10e). Les partenaires de Celina se battent comme des chiens fous sur tous les ballons. Leur pressing permet l’obtention d’un corner. Le cuir est repoussé aux vingt-mètres sur Barsotti. Il ne se pose pas de question. Sa puissante frappe du droit, à ras-de-terre, est imparable (0-1, 16e). Les Sang et Or ne desserrent pas l’étau. Martigues ne veut pas rendre les armes et veut croire en ses chances jusqu’au bout. La déception de samedi dernier, d’avoir vu le leader égaliser à la 95e minute de jeu, ne semble pas avoir été un coup de massue.

Les Ruthénois, qui veulent valider leur maintien, essayent de bousculer la défense provençale qui dans le défi physique est impériale. Après le repos, les Aveyronnais tentent toujours de bousculer les protégés de Vannuchi. Ils peinent à s’approcher des buts de Vanni. Martigues est sur le reculoir mais fait le dos rond. Et lorsque le RAF parvient à se mettre en bonne position, il vendange. Bouscarrat sert idéalement Erard, qui a six mètres, trouve le moyen de tirer au-dessus (59e). Puis c’est Bouscarrat, deux fois de près, qui ouvre trop son pied (63e) puis qui trouve le poteau (64e). Décidemment, le RAF, qui n’a pas gagné face au FCM depuis 22 ans (3-1, le 7 septembre 1991) est vraiment maudit face aux Martégaux.

Preuve encore lorsque Ramond trouve Couleau, qui à bout-portant, tombe sur la parade de Vanni (87e). Dans la foulée, Faviana voit sa tête atterrir sur la barre (80e). Himmes, qui vient d’entrer, à la balle du K. – O mais sa pichenette fuit le cadre (83e). Ce soir, les Martégaux ont eu (pour une fois) la baraka et restent la bête noire des Ruthénois qui ne trouveront rien de mieux que de déclencher des hostilités (Grégory Ursulle, le manager du RAF se montrant très agressif) en regagnant les vestiaires signe de leur frustration. En tous cas, cette chance du soir est peut-être le signe qu’il faut encore y croire ? Surtout que le FCM aura l’occasion, mercredi à Pau, de grappiller des points sur le leader. Mathématiquements, toujours en course pour le National, les hommes de Vannuchi refusent d’abdiquer !

LA FICHE TECHNIQUE

RODEZ AF 0
FC MARTIGUES 1
29e journée
Stade Paul Lignon. Arbitres: M. Meyer assisté de MM. Larhant et Corger. Mi-temps: 0-1. Spectateurs: 500 environ.
But – Martigues: Barsotti (16).
Avertissements – Rodez: Ramond (85), Lorthioir (88). Martigues: Bertin (39), Ba (56), Celina (87).
Rodez AF: Loustallot – Boissier, Faviana, Roumégous (cap.), Ramond – Castanier, Assemat (Duventru, 76), Erard (Couleau, 76), Lorthioir – Ben Mohammed (Barrabès, 56), Bouscarrat. Entraîneur: Franck Plènecassagne
FC Martigues: Vanni – Bertin, Dainèche, Faure, Ba – Célina (cap.), Maisonneuve, Aabiza (Posteraro, 90) – Barsotti, Chabaud, Caldeirinha (Himmes, 82). Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *