29e journée, Rodez – Martigues: Toujours s’accrocher à ce mince espoir…

L’égalisation du leader columérin à la 95e minute est venue mettre du plomb dans l’aile au rêve d’accession. Avec dix longueurs de retard il faudrait un miracle pour voir le FCM évoluer à l’échelon supérieur l’année prochaine. «Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, tentait de positiver, dès le coup de sifflet final, Jean-Luc Vannuchi pour estomper l’amère déception. On doit s’accrocher à la mince possibilité qui demeure.» présentation et les 2 groupes->

en direct sur Radio Maritima via l’onglet LIVE RADIO et tous les résultats sur l’onglet LIVE CFA
—— VENEZ AUSSI PARTICIPER AU JEU DES PRONOSTICS ——

Comment se remobiliser après ce coup de massue ? «Déjà tenter de finir le plus haut possible et accrocher la deuxième place au minimum. On sait que tout peut aller très vite en football», apporte comme réponse JLV. Tout le monde a tenté de digérer la déception en se fixant pour objectif de terminer le plus haut possible ce championnat. Le seul souci, contrairement aux années précédentes, seul le premier accède au National. Si repêchage il doit y avoir c’est un club relégué de National qui aura la joie d’être sauvé. Martigues doit donc réaliser un sans-faute et compter sur deux faux-pas de Colomiers pour rêver à la première place. Il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur et croire au miracle. Les Martégaux vont vivre une semaine avec trois rencontres à disputer.

Devant mettre à jour leur calendrier mercredi à Pau, les partenaires de Celina termineront dimanche par la réception de Monaco après avoir débuté leur périple ce samedi à Rodez. Au bout, on saura si les Sang et Or peuvent encore espérer. Si les Martégaux n’auront pas la joie de croiser un certain Zinedine Zidane, devenu actionnaire du club aveyronnais, qui était venu apporter son soutien à ses nouvelles couleurs voilà deux semaines, Rodez a de quoi donner le sourire aux Provençaux. Non pas que la partie s’annonce facile, les Ruthénois n’étant pas encore sauvés, mais parce que les Martégaux sont leur bête noire. Depuis 1991, soit neuf matches, les Aveyronnais n’ont jamais connu la victoire contre eux. Bien souvent, ils reçoivent même une correction. «On est résolu à inverser la tendance, prévient Franck Plènecassagne l’entraîneur du RAF. Surtout qu’avec une victoire on validera notre maintien.» Pour garder espoir, Martigues doit revenir avec la victoire ! Mais les Sang et Or auront-ils digéré le match de Colomiers et auront-ils la force de rebondir ?

SAMEDI À 20H AU STADE PAUL LIGNON
29e journée. Rodez (8) – Martigues (6). Arbitres: M. Meyer assisté de MM. Larhant et Corger.
Rodez AF: Loustallot – Barrabès, Faviana, Roumégous, Ramond – Erard, Castanier, Couleau, Lorthioir – Duventru, Bouscarrat. Remplaçants: Chazottes – Boissier, Julia, Assémat, Ben Mohammed. Entraîneur: Franck Plènecassagne
FC Martigues: Vanni (g.), Enriotti (g.) – Lamothe, Dainèche, Faure, Ba, Bertin, Celina, Maisonneuve, Barsotti, Posteraro, Aabiza, Himmes, Caldeirinha, Chabaud, Untereiner. Les absents: Dridi (suspendu), Rigaud, Berdier (reprise), Freitas, Staïner, Lledo, Sahed, Bouzazi, Fiorucci, Mangoni. Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.

retrouvez aussi l’actu www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *