28e journée, FCM – Colomiers: Seul un exploit permettra d’entretenir la flamme !

Dire que ce match aurait pu être un choc au sommet. En l’emportant face au leader, les Martégaux seraient restés maîtres de leur destin. Avec un match de plus que Colomiers à disputer, devant mettre leur calendrier à jour à Pau (24 avril) ils auraient eu les cartes en main pour viser l’accession. Méconnaissables, ils se sont inclinés, logiquement, au Pontet samedi dernier (2-0) se plaçant du coup en ballotage défavorable. présentation de la rencontre et les groupes ->

en direct sur Radio Maritima via l’onglet LIVE RADIO et tous les résultats sur l’onglet LIVE CFA
—— VENEZ AUSSI PARTICIPER AU JEU DES PRONOSTICS ——

Freinés en pleine ascension, désormais il va leur falloir réaliser un parcours sans faute pour rêver encore. Accusant dix longueurs de retard, battre les Columérins devient impératif. Puis, il faudra attendre que le leader, pour l’heure incontestable, veuille bien marquer le pas. Bref, le FCM n’a plus le droit à l’erreur ! «On est passé à côté de notre sujet, analyse Vannuchi après le revers dans le Vaucluse. Mais comment en vouloir aux joueurs ? Ils reviennent de tellement loin.» Aux portes de la relégation en 2012, les partenaires de Celina ont ensuite fait parler la poudre. En enchaînant seize rencontres à un rythme infernal, avec une moyenne de trois points par match, ils ont grappillé leur retard pour venir se mêler à la lutte. Sachant la marge de manœuvre réduite, il fallait au maximum bannir la défaite: celle du Pontet tombe au mauvais moment.

Colomiers affole les compteurs
Surtout que le leader columérin taille patron. Les hommes de William Prunier sont insatiables. Ils imposent un rythme fou. Les Haut-Garonnais viennent d’enchaîner une sixième victoire de rang, mais surtout s’ils n’ont connu la défaite qu’à trois reprises, restent sur une impressionnante série d’un seul revers lors des vingt-une dernières journées. Et que dire de sa défense qui n’a concédé que onze buts. Il ne faut pas se voiler la face, c’est un exploit que doivent réaliser les Sang et Or. Faire chuter le leader de son piédestal, voilà le meilleur moyen d’y croire, et peut-être, de le faire douter. «J’ai confiance en mes troupes pour se révolter et réaliser un truc de grand, souligne JLV. A nous de continuer d’écrire notre histoire.» Si les Martégaux se refusent à parler de dernière chance, c’est bien une rencontre à quitte ou double. Privé de Ba, suspendu, Vannuchi va recomposer sa défense. Maisonneuve, rétabli, pourrait apporter plus de stabilité dans l’entrejeu. «Nous sommes touchés mais pas coulés», assurent les Martégaux. La seule alternative permettant de rêver au National et de se payer le scalp du leader». Ca passe ou ça casse !

SAMEDI À 18H AU STADE FRANCIS TURCAN
28e journée. Martigues (5) – Colomiers (1). Arbitres: M. Jamet assisté de MM. Mebarek et Porée.
FC Martigues: Vanni (g.), Enriotti (g.) – Lamothe, Dainèche, Faure, Dridi, Bertin, Celina (cap.), Maisonneuve, Posteraro, Aabiza, Barsotti, Himmes, Caldeirinha, Chabaud, Untereiner. Les absents: Ba (suspendu), Rigaud, Berdier, Freitas, Lledo, Staïner, Fiorucci, Mangoni, Bouzazi, Sahed. Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.
US Colomiers (sous réserves): Aït-Ali – Ventrice, Sow, Mazel (cap.), Barthié-Fortassin – Lacroix, Donné, Kengne-Fokam, Corominas, Ettien – Clet. Remplaçants: Rivière (g.), Ed Dahbi, Zelmat (ou Brel), Laborde, Bouzemada. Entraîneur: William Prunier.

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *