FCM 1-1 Tarbes: Martigues perd encore des points à domicile… Ca aurait pu être pire !

«Quand on ne peut pas gagner un match, il faut être capable de ne pas le perdre. Estimons-nous heureux car Tarbes méritait mieux» Jean-Luc Vannuchi et les Martégaux ont frisé la correctionnelle. Dans ce mois de mars, avec six rencontres dont quatre contre les premiers, les Martégaux auraient pu réaliser une bonne opération car devant seul Colomiers l’a emporté. Si le FCM a raté une belle occasion, il reste en embuscade. Un moindre mal. résumé et fiche du match (réactions et photos à venir)->

Si les Tarbais étaient relégables, ils sont invaincus en 2013 et n’ont perdu qu’un match lors des dix dernières journées. Il ne fallait pas oublier non plus, que si Tarbes est dans la zone dangereuse, c’est qu’il compte trois matches de retard. Les stats sont souvent plus parlantes qu’un classement pris brut: Les Sang et Or ont pu le vérifier à leur dépend. Tarbes avait annoncé la couleur de faire du jeu. Cela se vérifie dès l’entame, lorsque l’intenable Lucau oblige Vanni à claquer en lucarne (5). Si les Martégaux ne sont pas mis en danger, ils se heurtent à un bloc tarbais qui se positionne très haut sur le terrain. Le TPF cadenasse les intervalles et la pelouse n’est pas propice au beau jeu. Deux ingrédients qui empêchent le FCM d’emballer la rencontre. A la demi-heure, Martigues essaye de mettre du rythme pour faire reculer le bloc pyrénéen. Aabiza (30) et Chabaud (33) ne trouvent pas le cadre. Les Pyrénéens prennent ces alertes au sérieux et répondent par Lucau (35) et Mohamed (36) qui font passer le frisson. On pense que le FCM va virer en tête à la pause. Sur un centre fort devant le but de Maisonneuve, Chabaud est un poil court (39).

Après le repos, Martigues est toujours gêné aux entournures. Tarbes ne desserre pas l’étreinte. Martigues tente alors de déplacer le bloc en jouant de longs ballons à l’opposé. Cela profite à Himmes qui se heurte à Cabassud (52). Puis Caldeirinha se présente seul face à lui. Il ouvre trop son pied (61). Les Martégaux laissent passer leur chance. Surtout qu’ils n’arrivent pas faire la différence en un-contre-un pour créer le décalage. L’entraîneur tarbais joue le tout pour le tout en jouant encore plus offensif. Il sent qu’il peut aller chercher la victoire. A l’inverse, Vannuchi sert les rangs en sortant ses attaquants. Tarbes pense avoir fait le plus dur lorsque Duchemin, qui vient de faire son apparition, ajuste Vanni à la suite d’un corner (0-1, 70). Sur l’engagement, Martigues réagit. Aussi sur corner, Aabiza place une tête imparable (1-1, 71). Le martégal devient du même coup le meilleur buteur martégal (9 réalisations). La fin de match est tarbaise. Prébin se heurte à Vanni et Séguret est repris de justesse. Duchemin tente de loin. Vanni repousse comme il peut dans les pieds de Séguret. Le portier martégal s’est relevé à temps pour le contrer (90+1). A Turcan, les Martégaux y laissent filer trop de points. Il y a un contraste entre le FCM loin de ses bases et sur sa pelouse. Pour jouer dans la cours des grands il est pourtant important d’être intraitable chez soi. Nul n’est prophète en son pays. Ce soir, Martigues ne méritait pas mieux et peut vraiment s’estimer heureux !

LA FICHE TECHNIQUE

FC MARTIGUES 1
TARBES PF 1
22e journée
Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Naas assisté de Henck et Pacé. Mi-temps: 0-0. Spectateurs: 395
Buts – Martigues: Aabiza (71). Tarbes: Duchemin (70)
FC Martigues: Vanni – Lamothe, Celina (cap.), Dridi (Freitas, 88), Ba – Barsotti, Maisonneuve, Aabiza – Himmes (Posteraro, 75), Caldeirinha, Chabaud (Lledo, 83). Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.
Tarbes PF: Cabassud – Mouret (cap), Gwapdoum-Sagoua, Cissé, Doya – Sow (Duchemin, 65), Camara, Orsattoni, Mohamed – Lucau (Séguret, 83), Prébin. Entraîneur: Ludovic Pollet.

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *