Cannes 0-0 FCM: En tenant le choc, Martigues s’accroche toujours à son rêve !

En l’emportant (3-2) le leader columérin avait mis la pression sur ses concurrents directs. « La pression est sur les Cannois », constatait avec justesse Vannuchi. Sans une victoire, Cannes n’aurait plus les cartes en mains. Ce qui n’est pas le cas du FCM. Avec ce nul sur La Croisette, si les Martégaux comptent 7 points de retard, ils ont un match de moins à disputer et recevront Colomiers. Ils restent donc maître de leur destin, ce qui n’est plus le cas des Cannois. résumé et fiche du match (réactions à venir) ->

Dès l’entame, les Cannois prennent le jeu à leur compte. Logique, c’est pour eux que la victoire est capitale. Les Martégaux sont bien regroupés. Martigues essaye de contenir les assauts azuréens pour mieux les contrer. Dans cette première période les Sang et Or font le dos rond et ne mettent que très rarement le nez à la fenêtre. Sans doute que les premières banderilles cannoises n’incitent pas à se découvrir. Dès la 8e minute, les Azuréens pensent tenir le bon bout. C’est sans compter sur Julien Vanni. Mis à contribution, il effectue une triple parade exceptionnelle devant Miranda, Vareilles puis Leroy. Malgré cette chaude alerte, la défense du FCM tient bon. La possession est cannoise mais trop stérile pour bouger un bloc imperméable. Après une demi-heure de jeu, Barsotti et Caldeirinha s’essayent de loin. Si les intentions sont-là pour les hommes de Jean-Marc Pilorget, ils se heurtent à une formation martégale solidaire, qui comme face à Hyères ou Lyon n’encaisse pas de but. Les deux formations sont, fort logiquement, dos à dos à la pause (0-0).

Au retour des vestiaires, les Dragons cannois intensifient leur pression. Vareilles, décoche une frappe à ras de terre à l’entrée de la surface. Une frappe qui trouve Vanni, très sûr dans cette rencontre (47e). Les protégés de Jean-Luc Vannuchi vont à leur tour rappeler qu’ils attendent les Azuréens au coin du bois. Mais, soit les frappes ne sont pas cadrées, soit elles trouvent les bras du gardien cannois à l’image de celle d’AAbiza (70e). Martigues s’accroche à ce qui reste un bon résultat, tandis que Cannes, s’il a toujours la mainmise sur le ballon n’arrive pas forcer le verrou provençal. La défense est une muraille, et lorsque cela passe c’est le dernier rempart martégal qui fait le boulot. Et que dire de la maladresse cannoise dans le dernier geste qui sera symbolisée par cette dernière tentative de Delerue, qui en bonne position, dévisse complètement (90e) à l’image des tentatives azuréennes ce soir. Si les visages cannois étaient fermés, ceux des Martégaux affichaient un large sourire. Avec ce score nul et vierge, c’est bien Martigues qui préserve toutes ses chances.

LA FICHE TECHNIQUE

AS CANNES 0
FC MARTIGUES 0
25e journée
Stade Pierre de Coubertin. Arbitres: M. Janin assisté de MM. Bertrand et Pacé. Spectateurs: 500 environ
Avertissements – Martigues: Himmes (39), Dridi (78)
AS Cannes: Gavanon – Sidibé (cap), Clément, Dzierzynski, Trouche – Lopez Peralta, Leroy (Isambart, 72e), Vuillemot – Barreto, Vareilles (Delerue, 62), Miranda. Entraîneur: Jena-Marc Pilorget.
FC Martigues: Vanni – Lamothe, Dainèche, Dridi, Ba – Celina (cap.), Barsotti, Aabiza – Himmes (Bertin, 89), Chabaud, Caldeirinha (Posteraro, 81). Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *