26ème journée, FCM – Valence: L’emporter pour garder la bonne cadence !

Le nul à Cannes est loin d’être une mauvaise opération pour le FCM. «Il ne fallait pas perdre, souligne Jean-Luc Vannuchi, nous continuons notre bonhomme de chemin.» Si dans le même temps, le leader columérin l’a emporté, même avec sept longueurs de retard, ses protégés sont dans le bon tempo. Avec un match de plus à disputer (à Pau le 24 avril) et en recevant Colomiers, Martigues est toujours maître de son destin ! présentation de la rencontre et les 2 groupes ->

en direct sur Radio Maritima via l’onglet LIVE RADIO et tous les résultats sur l’onglet LIVE CFA
—— VENEZ AUSSI PARTICIPER AU JEU DES PRONOSTICS ——

Pour garder le cap, les Martégaux doivent faire le plein à domicile. Avec une victoire, Martigues gardera son rythme infernal de trois points par match. Après Hyères, Lyon et Cannes, c’est Valence, un autre gros morceau, qui se présente à Turcan pour clôturer un mois de mars titanesque. «Les Drômois sont en embuscade. Pour encore rêver ils se doivent de venir l’emporter pour rester dans la course», souligne JLV. Si la gifle reçue en coupe de France fin 2012 contre Consolat (1-4) avait piqué au vif les Sang et Or pour les réveiller, «c’est à Valence que nous avons pris conscience de nos possibilités. Ça a été le déclic», analysent les Martégaux. Pour leur premier match en 2013, malgré un score de parité (0-0) ils avaient outrageusement dominé les Valentinois alors au sommet de leur art. Une prestation porteuse d’espoirs. Depuis, le FCM a enchaîné pour se placer dans la peau d’un candidat à l’accession.

*Le FCM souvent en réussite face à Valence*
Les Valentinois arrivent dans la Venise provençale en venant de stopper une série de sept matches sans succès, «malgré cette mauvaise passe, avec notre victoire contre Bayonne (2-0) on s’aperçoit que nous ne sommes pas lâchés, souligne Fabien Mira l’entraîneur drômois. Nous n’avons rien à perdre, au contraire. Autant jouer le coup à fond.» Le discours est sensiblement le même pour l’entraîneur martégal: «nous revenons de tellement loin, qu’on joue sans aucune pression. Nous n’avons pas d’objectif particulier. On fera le point après la réception de Colomiers.» Si les deux équipes avancent masquées, il est impensable qu’en ayant perdu que deux rencontres lors des seize dernières journées, Martégaux et Valentinois ne pensent pas au National. A condition de bannir la défaite. JLV reconduira le même groupe qu’à Cannes, Maisonneuve étant encore forfait. Valence est une équipe qui réussit bien aux Martégaux. Lors des dix dernières confrontations, une seule a basculé en faveur des Drômois, l’année de la montée en D1 (1993). Mieux, le FCM n’a plus perdu à Turcan face à Valence depuis 1984 y restant sur 4 victoires (11 buts inscrits, 1 seul encaissé). Une habitude à ne pas perdre pour garder le leader columérin dans la ligne de mire ! En ce week-end Pascal, seule une victoire permettra de garder le rythme et d’éviter de passer Pâques au tison….

À 18H AU STADE FRANCIS TURCAN
26e journée. Martigues (4) – Valence (5). Arbitres: M. Bianchini assisté de MM. Uzan et Noël.
FC Martigues: Vanni (g.), Enriotti (g.) – Lamothe, Dainèche, Dridi, Ba, Célina, Posteraro, Bertin, Barsotti, Aabiza, Himmes, Caldeirinha, Chabaud, Untereiner. Les absents: Rigaud, Berdier, Maisonneuve (blessés), Freitas, Lledo, Staïner, Fiorucci, Mangoni, Sahed, Bouzazi,. Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.
AS Valence: Lapeyre (g.), Baudrier (g.) – Geslin, Martin, Robalo, Ramos, Terzian, Robin, Alphant, Zouaoui (ou Balp), Berrached, Denizer, Boujedra, Chergui, Calce, Lugier (ou Bamba). Entraîneur: Fabien Mira.

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *