FCM 5-3 Mont-de-Marsan: Une victoire au terme d’une seconde période complètement folle !

Improductifs et menés à la pause, les Sang et Or ont ensuite fait parler la poudre face à la lanterne rouge ! Il aura fallu attendre 343 minutes pour voir le FCM trouver à nouveau le chemin des filets dans une partie avec 7 buts en seconde période ! Grâce à la patte de Maisonneuve, pourvoyeur de quatre ballons sur coups de pied arrêtés, Martigues a retrouvé son efficacité. Une victoire importante pour un FCM qui n’était qu’à quatre points de la zone rouge. résumé et fiche du match (réactions à venir)->

« Si les trois buts encaissés rappellent que ce fût laborieux, souligne Jean-Luc Vannuchi, on a assuré l’essentiel. » Lors des trois dernières sorties le FCM a laissé filer sept points, dans des parties où ils auront eu une kyrielle d’occasions, mais où ils seront restés muets. « C’est en rendant notre plus mauvaise copie que l’on marque cinq buts, avec cinq buteurs différents et qu’on gagne. Comme quoi il n’y a pas de science exacte. C’est un sport de fou », poursuit JLV. Caldeirinha allume la première mèche (4e). Les Montois affichent la volonté d’évoluer en contre. L’intervention de Lamothe, en position de dernier défenseur sur Gasparotto, le prouve (20e). Le Stade Montois commence à mettre le nez à la fenêtre. Abrassart dévie pour Gasparotto. Esseulé il rate l’immanquable à six mètres (31e). Celina marque mais le but est refusé, logiquement, pour une charge sur un défenseur (43e). C’est seulement la deuxième occasion martégale. Trop peu pour ne pas donner des ailes aux Montois. Gasparotto, idéalement servi à la limite du hors-jeu, pique son ballon (0-1, 45e+2). Pour l’heure, le contenu est aussi vide que les travées de Turcan.

Après la pause, Vannuchi aligne quatre attaquants. Aabiza, fraîchement lancé dans le bain, soigne son entrée. Sur un corner, le ballon traîne. Il ne se fait pas prier pour mettre fin à la disette offensive martégale (46e). Le FCM prend même l’avantage sur un centre tir de Dridi, qui avouera « ne pas avoir fait exprès », qui lobe Fernand (51e). Martigues n’a pas eu le temps de douter… Pense-t-on. Sur l’engagement, Brethous file seul au but pour mystifier Vanni (52e). Le portier martégal doit sortir devant ce même Brethous qui pousse trop son ballon (64e). Les Stadistes ont laissé passer leur chance. Le FCM va la saisir. Encore sur corner, Caldeirinha trouve la faille de la tête (67e). Puis Faure d’un ciseau acrobatique (71e) et Chabaud (78e) après un corner et un coup franc vont alourdir l’addition sur un quatrième service de Maisonneuve, qui aura pris la succession efficacement de Barsotti dans l’exercice. La réduction Montoise est anecdotique (90e+3). Malgré un festival de buts, Vannuchi conclut lucide: « Il faudra montrer autre chose contre Le Pontet samedi prochain. Sans faire offense aux Montois, si là c’est passé, contre d’autres adversaires cela ne passera pas. »

LA FICHE TECHNIQUE

FC MARTIGUES 5
STADE MONTOIS 3
18e journée.
Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Mercier assisté de MM. Buttegeg et Dagany. Mi-temps: 0-1. Spectateurs: 300 environ.
Buts – Martigues: Aabiza (46), Dridi (51), Caldeirinha (67), Faure (71), Chabaud (78). Stade Montois: Gasparotto (45+2), Brethous (52), Cottebrune (90+3).
Avertissements – Martigues: Barsotti (35), Aabiza (81). Stade Montois: Abrassart (41), Acedo (65), Gasparotto (74).
FC Martigues: Vanni – Lamothe, Dainèche, Faure (cap.), Dridi – Celina, Barsotti (Aabiza, 46), Maisonneuve – Caldeirinha, Himmes (Untereiner, 77), Chabaud (Staïner, 80). Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.
Stade Montois: Fernand – Deheegher, Guyon, Castagnos, Nevers – Abrassart (Tauzia, 75), Acédo, Vergez (cap.) (V. Ellissalt, 73) – Brethous (Cottebrune, 81), Gasparotto, S. Ellissalt. Entraîneur: Pierre Aristouy.

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *