CDF 6ème tour, Fréjus – FCM: Match reporté dans une incompréhension la plus totale !

A notre arrivée, premier constat la pelouse semble en bon état. Certes, il faut encore y accéder pour se faire une idée. Nous pénétrons sur l’enceinte et le terrain a bien bu. Ce que confirme un agent municipal. Quelques endroits portent les stigmates de l’épisode pluvio-orageux d’hier sur le Var. Mr Pace, un des arbitres assistants et déjà présent ainsi que les délégués de la rencontre. Ils affichent cependant leur pessimisme. Vraiment étonnant. Puis, l’arbitre à qui revient la décision arrive à son tour.

Le corps arbitral décide donc de faire une inspection générale du rectangle vert. Après le premier tour fait en sa compagnie, les débats atteignent des sommets. «Le ballon ne rebondit pas comme il faut», dit l’un des assistants. «Normal, on ne peut pas comparer un rebond sur un terrain humide et sur un terrain sec ? », lâche son homologue. Puis surgit l’intégrité des joueurs. Est-elle avérée ? Hormis 5 m² sur un des côtés, où le ballon roule mais ne rebondit pas, il ne semble toujours pas que les acteurs encourent le moindre risque. C’est au tour de l’état de la pelouse, d’entrée dans les dialogues, si jamais la rencontre venait à se dérouler. Il ne fait nul doute qu’il y aurait du travail pour les jardiniers. Mais encore une fois, impensable qu’un report soit prononcé. Pourtant, après un double-tour de l’échiquier, une première décision tombe. «Il faudra attendre l’échauffement, souligne Mr Coniglio, l’arbitre principal.

Le stade de Pourcin… La boue est en dehors des limites. Le reste du rectangle vert a un aspect plus que convenable… Et pourtant le match est remis !

Toutefois, il y a très peu de chances que la partie puisse se dérouler dans de bonnes conditions.» Avant même d’avoir pris la décision, celle-ci semble entendue. Ce qui ravit certains dirigeants étoilistes dans la perspective de la réception d’Uzès samedi prochain, un match importantissime pour le maintien. On comprend mieux pourquoi on peut vouloir préserver le terrain. Dans cette optique, si le match est reporté, il doit être remis au lendemain. Là-encore, on avance les conditions météorologiques. La pluie est annoncée sur Fréjus demain. Semblerait-il qu’en cas de report ce samedi, le match ne se déroule pas non plus ce dimanche.

Les Martégaux, Jean-Luc Vannuchi en tête, font à leur tour leur rapport. «C’est un flou total. Je me demande comment il peut y avoir un doute sur la tenue du match» lâche le stratège martégal très remonté ! Puis ce qui devait arriver, arriva ! Le match est annulé. Surtout que les dirigeants Varois sortent de leur poche un arrêté municipal qui est signé de midi… Il est 17h58. Il y a des choses bien plus graves dans le monde du football. Reste à savoir quand ce fameux match aura lieu. Il doit être joué avant la prochaine journée de championnat. En semaine ou le week-end prochain. Il faudra attendre la décision. Un bien mauvais tour de coupe ! La situation à des allures de mauvais sketch. Pas de quoi faire rire l’assistance !

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *