Mont-de-Marsan 1-3 FCM: Dans la fournaise, Martigues a été au four et au moulin !

40 degrés au coup d’envoi ! De quoi avoir la fièvre ou assommer les 22 acteurs. La chaleur n’est pas présente que dans l’air mais aussi sur le terrain puisque le FCM brûle d’envie d’aller de l’avant. Vêtus de la tunique montoise, les deux jeux de maillots étant trop proches des couleurs Landaises, les Sang et Or prennent en main les débats. Après quinze minutes, Martigues est déjà à créditer de deux franches occasions. Tout d’abord, Himmes décoche une frappe lointaine que le portier repousse (8e). Résumé complet, fiche du match et réaction de Vannuchi…

Puis, Chabaud hérite d’un ballon à la suite d’une nouvelle frappe de loin de Posteraro. Il n’arrive pas armer (12e). Ce n’est que partie remise pour le «bison». Il tente sa chance et sa frappe fait mouche (0-1, 16e). Les Martégaux, en feu, refroidissent les Montois et Chabaud confirme ses belles dispositions entrevues en ouverture du championnat (4 matches avec le FCM, 4 buts inscrits, 2 en amical, 2 en championnat). Les Montois tentent aussi leur chance mais Vanni, par deux fois, veille au grain lui qui finalement joue sans son masque de protection après sa fracture du nez. Comme contre Marignane, les hommes de Vannuchi n’insistent pas. Le FCM fait circuler le ballon au lieu de continuer sa marche en avant.

Même cause, même effet ! Les Montois peuvent mettre le pied sur le cuir. Ils se portent vers l’avant à leur tour, et sur un centre au second poteau, Gasparotto à tout loisir de placer sa tête pour remettre les compteurs à zéro (1-1, 36e). Eprouvants le besoin de souffler, les Sang et Or ont une nouvelle fois, mal géré leur temps faible, eux qui ont eu les munitions pour tuer le match. Après le repos, les deux formations ont l’occasion de prendre les devants. Vilmain tire juste à côté alors que Vanni semble battu (47e) puis la frappe d’Aabiza est sauvée sur la ligne (51e). Plus rien d’aussi significatif qu’en première période à se mettre sous la dent. Maisonneuve, l’omniprésent, sonne la charge pour tenter de sortir la rencontre de sa torpeur. Après son excellent travail, Aabiza hérite du ballon pour venir tromper Jacques (1-2, 70e). C’est logique !

Reste maintenant à retenir les leçons. Le FCM s’est déjà fait rejoindre par deux fois lors des deux premières rencontres. Les partenaires de Faure ne reculent pas. Ils impriment le rythme. Les Landais sont privés de ballons. Martigues apprend vite et poursuit sa marche en avant. Posteraro, suite à un corner de l’incoutournable Maisonneuve, vient tripler la mise et sceller le sort de la rencontre et donner un cachet plus en adéquation avec leur performance (1-3, 90e). Une victoire logique pour des Martégaux qui auront fait l’essentiel du jeu, et qui pour l’occasion, confirment leurs belles velléités vues dans le derby. Rien à redire si ce n’est que le FCM, avec plus de réalisme, aurait pu se mettre à l’abri avant et corser l’addition. Mais çà, c’est histoire de se faire l’avocat du diable. Et ce soir les Diablotins Martégaux ont fait vivre l’enfer aux Montois dans la fournaise Landaise. Martigues est dans le bon ton, même s’il ne faut pas s’enflammer, car les Montois seront sans doute à la lutte pour le maintien !

LA FICHE TECHNIQUE

STADE MONTOIS 1
FC MARTIGUES 3
2e journée.
Stade de l’Argenté. Arbitre: M. Schmitt. Mi-temps: 1-1. Spectateurs: 600 environ.
Buts-Mont-de-Marsan: Gasparotto (36). Martigues: Chabaud (16), Aabiza (70), Posteraro (90).
Avertissements-Mont-de-Marsan: Cegielski (44), Jacques (88). Martigues: Lamothe (53).
Mont-de-Marsan: Jacques – Vergez, Nevers, Soubieille, Cegielski – Abrassart (cap), Tauzia (Urolatégui, 81), Bréthous – Ellissalt, Gasparotto, Vilmain. Entraîneur: Bruno Scipion.
Martigues: Vanni – Lamothe, Celina, Faure (cap), Ba – Bertin (Berdier, 79), Posteraro, Maisonneuve – Himmes (Lledo, 70), Aabiza (Freitas, 90), Chabaud. Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.

LA REACTION

Jean-Luc Vannuchi, entraîneur du FCM: « Il faut avant tout féliciter les joueurs ! Sous cette chaleur étouffante ils ont su faire le match qu’il fallait. C’est dommage de ne pas se mettre à l’abri avant. Nous devons virer largement en tête à la pause, et également alourdir l’addition en seconde période. Nous devons encore travailler sur notre faculté à nous montrer réalistes. Cependant, ces 4 points ne souffrent d’aucune contestation. C’est une victoire logique ! On récupère les points perdus à domicile. Deux matches, six points, c’est un excellent début. De quoi avoir une très bonne base de travail. Et aussi, de mieux digérer ce long déplacement. Maintenant, à nous de ne pas nous voir trop beaux. Rien n’est acquis. »

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *