37e journée, FCM – Créteil: Gagner puis s’en remettre au sort de Cherbourg !

Martigues qui reçoit Créteil, une affiche qui ravive les souvenirs. Les tribunes sont garnies, le match se joue à guichets fermés avec 6000 personnes en ébullition. Les Martégaux s’imposent face aux Cristoliens (2-1, doublé de Testa) et poinçonnent leur billet pour la Ligue 1. C’était le 15 mai 1993… Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts de Martigues qui est loin de son lustre d’antan !

en direct sur Radio Maritima via l’onglet LIVE RADIO et en écrit sur LIVE FCM

Dix-neuf ans et trois jours plus tard, les deux équipes se retrouvent, mais cette fois-ci, le FCM joue sa survie en National ! Une nouvelle fois contre les Franciliens, les Sang et Or doivent s’imposer. Puis, avoir les yeux rivés du côté de Cherbourg ! A quatre points des Manchots, à deux journées de la fin, les hommes de Jean-Luc Vannuchi n’ont plus leur destin en main. Le carton plein est impératif, et dans le même temps, il faut croire à deux faux pas du premier non relégable. Il y a beaucoup de «si» mais l’espoir est de mise même si l’entraîneur martégal reste lucide : «Notre destin est conditionné par beaucoup d’éléments. Il faut croire au miracle ! L’avantage c’est que nous n’avons aucune pression. Elle est sur les épaules de Cherbourg qui a tout à perdre, tandis que nous, nous avons tout a gagné.»

Les Martégaux ne veulent pas avoir de regrets, et pour la dernière à domicile, veulent bien finir devant leur public. Empocher trois points pour laver l’affront du match aller avec une cinglante défaite 4-0, et surtout, que Cherbourg ne gagne pas pour y croire encore lors de la dernière journée au Poiré-sur-Vie. «Avec 4 points d’avance sur nous, Cherbourg doit se louper deux fois. Le malheur des uns pouvant faire le bonheur des autres. D’abord nous devons faire le travail», ajoutent les joueurs. C’est donc une lutte à distance, et tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie, tout peut encore arriver. Mais, il est certains qu’il faut croiser les doigts, voire croire au miracle !

Le tacticien martégal devra se passer des services de Freitas (suspendu) et c’est Renaut qui le remplace numériquement dans un groupe inchangé par rapport à Luzenac. Stinat, Belloumou, Vanni, De Magalhaes, Cassan, sont toujours convalescents. Provoquer le destin en alignant le trio d’attaque Bourgeois, Biakolo et Descamps ? Une hypothèse plausible puisque le FCM doit aller chercher la victoire, ne plus rien calculer et jouer son va-tout pour croire en son destin, ou au moins s’accrocher à la 17e place avec un éventuel repêchage. Wait and see !

L’ADVERSAIRE

Les Béliers n’ont plus rien à jouer. Il faut donc en profiter. En plus, les Lusitaniens devront vraisemblablement se passer des services de leur capitaine qui n’est autre que Jean-Michel Lesage. Bagaliy Dabo est lui aussi forfait. Vincent Di Bartoloméo, blessé depuis Nîmes, et Marcel Essombé, sont finalement du voyage tout comme Mathieu Lafon. On se souvient de la correction qu’avaient infligé les Franciliens aux Sang et Or fin décembre. Une défaite 4-0 qui avait commencé à précipiter le FCM dans les profondeurs. «On sait que le FCM voudra se venger et aussi on connaît l’obligation de nous battre pour rêver encore. Nous sommes prévenus», déclare t-on du côté de l’USCL.

A 20H00 AU STADE FRANCIS TURCAN
37e journée. Martigues (18) – Créteil (9). Arbitres: M. Dany assisté de MM. Mugnier et Simon.
Martigues: L’Hostis, Diakhaby, Mezague, Chavas, Ponge, Renaut, Di Maria, Legras, Bertin, Posteraro, Guendouz, Ech-Chergui, Lafon, Biakolo, Descamps, Bourgeois. Les absents: Freitas (suspendu), Stinat, Belloumou, Vanni, N’Doye, Himmes, De Magalhaes, Cassan (blessés ou convalescents), Dumortier, Nicodème, Dridi (choix). Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.
Créteil: Ferrand – Mahon de Monaghan, Da Cruz, Di Bartolomeo, Tomas – Laïfa, Nirlo – Djellilahine, Marques (ou Lafon), Partouche – Essombé. Remplaçants: Kerboriou (g), Y. Fofana, Gondouin, Amessan, Lafon (ou Marques). Entraîneur: Jean-Luc Vasseur.

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *