33ème journée, FCM – Beauvais: La victoire est une question de survie !

«On va jouer deux matches de la mort !» C’est en ces termes forts mais lucides que Jean-Mathieu Descamps, le capitaine martégal, présente le menu des jours à venir. Et comment lui donner tort ? Le FCM accueille Beauvais, autre relégable, puis devra jouer son match en retard à Besançon trois jours plus tard, encore chez un concurrent direct, sans oublier un voyage en Corse pour y défier Ajaccio en course pour la L2.

en direct sur Radio Maritima via l’onglet LIVE RADIO et en écrit sur LIVE FCM

«C’est une semaine importante pour Martigues, insiste Jean-Luc Vannuchi, l’entraîneur provençal. On a encore notre destin en main ! A nous d’en prendre conscience et de nous lâcher.» Jouer avec insouciance, sans retenue, tenter plus, c’est ce qui manque au FCM. Une preuve ? A Quevilly, les Martégaux auraient pu signer l’exploit de battre les finalistes de la coupe de France. Les Sang et Or n’ont pas su tuer le match, même pire, ils ont dû se contenter du nul en lâchant dans les arrêts de jeu. La fébrilité sans doute. Deux points de plus qui auraient fait un bien fou dans les têtes martégales.

«Qu’on se le dise, l’équipe est touchée mais pas coulée», affirme le capitaine martégal. Pour ne pas se mettre en apnée, la victoire est impérative ! En face, les Picards se sont quelque peu rassurés en allant décrocher, en match en retard cette semaine, le nul à Luzenac (0-0). Eux aussi sont mal en point alors que pourtant ils étaient programmés pour viser beaucoup plus haut. «Tout basculera pour l’équipe qui en voudra le plus, qui aura le moins peur. Il faut savoir aborder ce genre de rencontre et surtout que pour celle-là, c’est malheur au perdant», souligne Boris Ponge, lui qui connaît bien la formation de l’Oise pour en avoir porté les couleurs.

Pour tenter de rester en vie, Vannuchi pourra compter sur le retour de suspension de Freitas et Stinat de nouveau opérationnel. Ce n’est pas le cas de Biakolo, pour qui s’est encore un peu court, tandis que Belloumou (ischios) est laissé au repos pour mardi à Besançon, Di Maria y étant suspendu. Cassan (blessé) et Mezague, décision de dernière minute, seront absents. Martigues doit enfoncer Beauvais qui n’a plus gagné depuis 15 journées mais qui arrive dans la Venise provençale au grand complet.

Soit le FCM se relance, soit il relance l’ASBO, qui sait aussi l’importance de ce match, son entraîneur Alexandre Clément, brouillant les pistes sur la composition de son groupe prêt à venir défier le FCM, signe que cette rencontre est primordiale pour la suite. La défaite est à éviter – même un nul n’arrangerait personne – car pour Martigues et Beauvais c’est vaincre ou mourir !

A 20H00 AU STADE FRANCIS TURCAN
33e journée. Martigues (17) – Beauvais (18). Arbitres: M. Kristo assisté de MM. Sidi Yakoub et Simon.
Martigues: Vanni (g), L’Hostis (g), Di Maria, Renaut, Freitas, Stinat, Ponge, De Magalhaes, Legras, Posteraro, Chavas, Guendouz, Ech-Chergui, Lafon, Descamps, N’Doye. Les Absents: Bourgeois, Biakolo, Bertin (reprise), Belloumou (ischios), Cassan (blessé), Mezague, Dumortier, Nicodème, Himmes, Diakhaby (choix). Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.
Beauvais (sous réserve): Lucas – Reydel, Mendy, Makuma, Richetin – Tribeau, Goaziou, Milambo, Andriatsima – Louisy-Daniel, Farssane. Remplaçants: Montay (g), Touré, Créhin, Vaury, Franchi. Entraîneur: Alexandre Clément.

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *