31e journée, FCM – Orléans: Le moment de montrer que vous avez de l’honneur !

Les Martégaux ont manqué de caractère à Bayonne. Ce n’est pas que là qu’ils en ont manqué ! Battre le leader et couler face à la lanterne rouge, c’est la marque de fabrique martégale de se mettre sous le feu des projecteurs que lorsqu’en face il y a des ténors. Un maintien s’obtient face à des concurrents directs face à qui le FCM affiche moins d’envie. Blessés dans leur orgueil, les Sang et Or doivent réagir en homme d’honneur !!!

en direct sur Radio Maritima via l’onglet LIVE RADIO et en écrit sur LIVE FCM

Depuis le début de la saison, le club de la Venise provençale préfère réagir qu’agir ! Mieux vaut prévenir que guérir, mais cela fait  30 journées que les Provençaux sont prévenus. Et pourtant ! On a l’impression que bien souvent ils se meurent lentement, comme une fatalité ! Le mental semble si fragile que même s’offrir une victoire de prestige contre le leader Niort, n’a pas permis aux Sang et Or de se donner du baume au coeur. C’est simple, Martigues aime vivre en sursis mais à force le couperet va finir par tomber.

Signe de l’importance de ce match contre Orléans, les Martégaux sont au vert depuis aujourd’hui. Aux grands maux les grands remèdes. Le hic, c’est que depuis le début de la saison, le FCM cherche la formule magique pour sauver sa peau. Est-ce enfin la bonne ? Tout réside dans l’envie, l’abnégation, l’humilité, la cohésion… Des maîtres mots qui font que par moments – voire trop souvent – ne semblent pas dans le vocabulaire provençale. L’équipe semble ne pas avoir d’orgueil ! A croire, et ce n’est pourtant pas le cas, que les Martégaux se complaisent dans cette situation. Et l’amour propre on en fait quoi ?

Pour cette rencontre, la première décision de Vannuchi a été d’instaurer une mise au vert, histoire de vivre en groupe et de consolider les liens. La seconde décision est de se passer des services de De Magalhaes, qu’il avait pourtant promu capitaine à son arrivée. Un signe fort ! Seul Posteraro, qui a purgé sa suspension, est de retour dans le groupe. Enfin, il devrait y avoir des changements dans le 11 de départs, forcément en défense puisque De Magalhaes n’est pas de la partie. Désormais, à chaque match, c’est vaincre ou mourir ! Et surtout, l’envie de prouver que tout ce qui arrive n’est pas une fatalité et que les joueurs ont de l’honneur. Et on le sait, ils en sont capables et surtout mieux vaut tard que jamais ! Debout les gars réveillez-vous !!!

SAMEDI A 20H AU STADE FRANCIS TURCAN
31e journée. Martigues (18) – Orléans (12). Arbitres: M. Hamel assisté de MM. Champagnol et Dolmadjian.
Martigues: Vanni (g), L’Hostis (g) – Belloumou, Mezague, Stinat, Di Maria, Ponge, Legras, Freitas, Posteraro, Chavas, Ech-Chergui, Lafon, Cassan, Biakolo, Descamps. Les absents: Bourgeois, Bertin (blessés), De Magalhaes, Nicodème, Renaut, Dumortier, Guendouz, Himmes, N’Doye, Abbes, Diakhaby. Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.
Orléans: Renault – Coelho, Cordonnier, Delonglée, Martin (ou Darcy) – Traoré, Ligoule – N’Doumbou, Mangione, Canalès – Persico. Remplaçants: Moreau (g), Darcy (ou Martin), Faure, Bekamenga, Lefaix. Entraîneur: Yann Lachuer.

retrouvez aussi l’actu martégale sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *