29e journée, FCM-Niort: Tomber le leader, un remède pour se donner des ailes?

Le club de la Venise verte défie celui de la Venise provençale. Lequel des deux saura le mieux naviguer vers son objectif ? L’accession pour Niort, le maintien pour Martigues. Les Niortais ont survolé les débats mais sont en train de marquer le pas. En 2012, les joueurs de Deux-Sèvres jouent avec le frein à main avec seulement deux victoires dans leur escarcelle. Mais il ne faut pas se méprendre, Niort compte deux matches de retard

en direct sur Radio Maritima via l’onglet LIVE RADIO et en écrit sur LIVE FCM

Comme dit précedemment, les cartes sont redistribuées en haut de classement et les Chamois Niortais ne sont plus certains de filer aisément vers la Ligue 2. Il y a un peu plus de suspense même si les hommes de Pascal Gastien doivent remettre leur calendrier à jour. Mais à force de moins gagner, il se peut que cela commence à se mettre à gamberger dans leurs têtes. Du coup, ils viennent à Martigues pour récupérer les points perdus face à Nîmes et remettre les pendules à l’heure.

De leurs côtés, les Martégaux végètent en zone dangereuse. De défaite en défaite, malgré un court sursaut, le FCM plonge inexorablement vers le CFA. Sur le papier il y a un écart flagrant, quasi insurmontable, avec le club de la Venise verte. Et pourtant, au risque d’être redondant, il n’y a plus de temps à perdre ou du moins de point. A force de jouer avec le feu, les Sang et Or amenuisent leurs chances car tout se resserre en queue de peloton, même Besançon et Bayonne, ne veulent pas mourir.

«On sait que Niort n’est pas là par hasard et pourtant on va devoir tenir la comparaison pour récupérer des points précieux, souligne Jean-Luc Vannuchi l’entraîneur martégal. Pour cela on doit mettre encore plus d’impact.» Ce que pointe du doigt le technicien provençal ce sont les coups de pied arrêtés. Encore une fois à Epinal, Martigues a encaissé deux buts, un sur coup-franc et l’autre sur une touche. A ce niveau-là on sait l’importance des phases arrêtées. Si le FCM en est là aujourd’hui, c’est l’une des clés de sa non réussite.

«On va devoir faire le match de l’année», lance Badradine Belloumou. Soit on élève notre niveau de jeu soit face à l’équipe qui m’a fait la plus grosse impression nous ne pourrons pas exister. Nous en avons les moyens. Prenons conscience que pour aller chercher le maintien on doit rester maîtres à domicile.» Pour cette rencontre Ponge et Cassan réintègrent le groupe à la place d’Himmes (choix) et Posteraro (suspendu). Peut-être que pour aller chercher la victoire et envoyer plus de jeu, Vannuchi décide d’aligner une équipe plus offensive ?

Martigues a déjà perdu trop de temps, peut-être est-il déjà trop tard ? Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir dit-on. Il est certain que pour y croire il faudra que la plus mauvaise défense et la 18e attaque parvienne à déjouer les statistiques face au leader (2e attaque, 2e défense en comptant deux matches de retard) qui n’a plus perdu loin de ses bases depuis le 6 novembre. Et si on ajoute que le FCM n’a plus gagné face à Niort depuis 1989, on se dit qu’une montagne se présente à Turcan. Rien n’est insurmontable et quoi de mieux que de battre le leader pour se prouver que le maintien en National n’est utopique ?

VENDREDI A 20H00 AU STADE FRANCIS TURCAN
29e journée. Martigues (18) – Niort (1). Arbitres: M. Esneu assisté de MM. Boutry et Pages.
Martigues: Vanni (g), L’Hostis (g) – Belloumou, Mezague, De Magalhaes, Stinat, Di Maria, Ponge, Legras, Freitas, Ponge, Ech-Chergui, Lafon, Cassan, Biakolo, Descamps. Les absents: Bourgeois, Bertin (blessés), Posteraro (suspendu), Nicodème, Renaut, Dumortier, Guendouz, Himmes, N’Doye, Abbes, Diakhaby. Entraîneur: Jean-Luc Vannuchi.
Niort: Delecroix – Letzelter, Konaté, Desenclos, Bernard – Ricaud – Gonzalez, Gastien, Roye – Hebras, Durak. Remplaçants: Landais (g), Bong, Giraudon, Glombard, N’Diaye. Entraîneur: Pascal Gastien.

retrouvez aussi l’actu du FCM sur www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *