26e journée, Cherbourg – FCM: L’analyse de Jean-Marie Huriez (ent. Cherbourg)

Jean-Marie Huriez, l’entraîneur des Manchots, s’est livré à la Presse de le Manche. Un entretien rendu possible par notre confrère et ami Bruno, grâce à qui vous pouvez également avoir le plaisir de découvrir toutes les fiches techniques après chaque journée. Rendons à César… Dans cet entretien, le coach des Ascistes sait qu’il peut réaliser la bonne opération. Pour lui il faut gagner même si le nul resterait un bon résultat.

Ce match contre Martigues est l’occasion de distancer un concurrent direct ?

C’est vrai qu’il faut gagner. Mais, si on fait un nul, on les laisse à quatre points. Après, je sais qu’il faut bonifier le bon résultat à Nîmes. En particulier à la maison car c’est là que se jouera le maintien.

Et puis après Martigues, cela sera au tour de Besançon, avec entre temps un déplacement à Rouen en match en retard. Une semaine charnière pour la quête du maintien ?

toutes les périodes sont charnières. Tous les points sont importants. D’ailleurs, si contre Martigues, on est à 0-0 à la 90e, je ne vais pas tout faire pour marquer un but absolument. Je considère toujours qu’un nul n’est pas un mauvais résultat face aux Martégaux.

Que savez-vous de cette équipe de Martigues ?

C’est une équipe capable de fulgurances sur le plan offensif et qui est très habile sur coups de pied arrêtés. Notamment grâce à son tireur Chavas qui nous avait fait des misères à l’aller mais qui est apparemment forfait pour ce match retour.

Et que craignez-vous ?

Les Martégaux risquent d’être extrêmement motivés et revanchards. Ils auront envie de prouver à leur nouvel entraîneur qu’ils valent mieux que leur classement actuel.

crédit: La Presse de la Manche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *