FCM 1-1 Vannes: Ce n’est pas une victoire mais c’est plus qu’encourageant !

Ce n’est toujours pas une victoire mais la manière a été de mise de la part des Martégaux. Une grosse envie de bien faire, d’aller de l’avant et surtout d’aller au combat. Ayant déployé de nombreux efforts, les Sang et Or se voient mener injustement à la pause. Après un gros coup reçu sur la tête, cette fois-ci les partenaires de Biakolo n’ont pas abdiqué pour revenir et mettre fin à 4 défaites de rang. Une victoire en soi

Dès l’entame, les Martégaux pressent leur adversaire. La volonté d’imprimer le rythme à la rencontre est visible. Martigues pose le pied sur le ballon et parvient à inquiéter Le Rouzic à l’image de cette frappe de Cassan (6e). Le joueur prêté par Metz insiste. Il dévale côté droit mais son centre tendu ne trouve pas preneur (9e). Le FCM a pris le match par le bon bout ! Les Vannetais sont gênés aux entournures. Cela faisait longtemps que l’on n’a pas vu les Sang et Or jouer sans le frein à main à domicile. Il faut attendre la 18ème minute de jeu et une tête timide de Loval pour voir le VOC aux avant-postes.

Dès lors, les deux équipes cadenassent l’entrejeu et il devient difficile de s’approcher de la surface de vérité. Une chose est sûre, le FCM, dès qu’il a le cuir, essaye de bousculer les Bretons sur des centres ou des frappes lointaines, comme celle de Bertin, que repousse le portier Vannetais (35e). Face à l’impact martégal, les hommes de Le Mignan ne s’affolent pas mais ont du mal à produire du jeu. La foudre va s’abattre sur les épaules martégales. Di Maria n’appuie pas sa passe en retrait et Loval en profite pour chiper le cuir et se présenter seul face à L’Hostis. Sa frappe lobée ne laisse aucune chance au portier provençal (0-1, 38e). Le VOC ne se livre pas et attend pour joueur les coups à fond : une occasion, un but !

Si le scénario de la première période a connu une fin imméritée pour le FCM, les faits sont-là. Martigues est en retard. Ce coup du sort a-t-il assommé les Sang et Or ? S’ils ne retiennent que cela oui. S’ils se remémorent leur empreinte sur le match jusqu’à ce but, ils pourront relever la tête. Dans pareil cas, même si les jambes veulent, c’est l’esprit qui commande. Il est indéniable que les Martégaux ont reçu un gros coup de massue. Vannes ne se découvre toujours pas, Martigues ne s’ouvre pas les brèches. Les intentions ont laissé place aux doutes ! Il n’y a pas grands choses à se mettre sous la dent. Si les Martégaux percutent, ce n’est plus tranchant.

Après avoir digéré le coup dur, le FCM a le mérite de repasser la marche avant. Et cela paye. Le VOC se met à la faute. A 25 mètres, le FCM obtient un coup-franc. Cassan décale Biakolo qui voit sa puissante frappe du gauche transpercer le mur et tromper Le Rouzic, masqué sur le coup (1-1, 75e). A force de vouloir juste préserver le score, les Bretons se font punir ! Les Vannetais réagissent par Mohamed qui voit son missile flirter avec le poteau (82e). Cela s’anime et cela sent le KO. Sur corner la tête de Ponge est quasiment repoussé sur la ligne (85e). Puis Loval trouve le poteau à bout portant suite à une frappe de Sanchez (89e). Cela aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre mais un score de parité sanctionne cette rencontre dans laquelle, il faut le souligner, Martigues aura montré un tout autre visage que fin 2011. Un bon signe ?

LA FICHE TECHNIQUE

FC MARTIGUES 1
VANNES OC 1
20e journée
Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Hamel assisté de MM. Guenard et Pasqualotti. Mi-temps: 0-1. Spectateurs: 531.
Buts-Martigues: Biakolo (75). Vannes: Loval (38).
Avertissements-Martigues: De Magalhaes (14), Ponge (88). Vannes: Moulin (40).
FC Martigues: L’Hostis – Ponge, Freitas, De Magalhaes, Di Maria – Bertin, Legras, Cassan, Ech-Chergui (Himmes, 82), Biakolo – Descamps (Guendouz, 68). Entraîneur: Jérôme Erceau.
Vannes OC: Le Rouzic – Abenzoar, Brillault, N’Diaye, Moulin – Berson, Quintin, Kakou, Mohamed – Diguiny (Sanchez, 77), Loval. Entraîneur: Stéphane Le Mignan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *