FCM 0-3 Luzenac: Les Martégaux se sont vraiment mis la tête dans la hotte !

Bien en place, généreux, solidaires, sans peur et sans reproches, les Ariègeois sont venus punir logiquement des Martégaux qui n’ont jamais existé dans cette partie. Il y avait la promesse d’une révolte et d’un renouveau après 15 jours de trêve. Les actes n’ont pas suivi les paroles ! Cela devient vraiment inquiétant avec seulement 4 points pris sur 24 possibles. Un vrai parcours de relégable ! Vite une réaction…

La défaite est interdite pour les deux formations pour éviter de s’engluer dans les profondeurs du classement. La victoire est même impérative ! Les vingt-deux acteurs l’ont compris et se projettent rapidement vers l’avant. Il n’y a pas de round d’observations. C’est sur phases arrêtées que les premières banderilles sont plantées à l’image d’un coup-franc lointain de Di Maria qui oblige Grégori à intervenir (9e). Ce sont encore les Martégaux qui vont se procurer la première occasion construite. Lafon déboule côté droit et centre devant le but. Personne ne parvient à couper la trajectoire, sauf Himmes, qui est un peu court et qui taupe sa frappe (13e).

L’engagement est-là, les duels sont âpres. S’il y a de l’envie cela manque de spontanéité et de percussion. Les Ariègeois sont bien en place et assurent leurs arrières en densifiant le bloc défensif avec Mignotte positionné en sentinelle devant la défense. Les Luzenacois s’enhardissent et ils sont à deux doigts d’ouvrir le score. Fori, côté droit, centre vers Souyeux. La volée de l’ancien martégal est détournée du bout des gants par L’Hostis (26e). L’application de l’USL dans la mise en place tactique empêche les Provençaux de s’exprimer et du même coup, les visiteurs commencent à prendre confiance.

Et à force de pousser, Luzenac va ouvrir le score logiquement. Sanchez tente sa chance, L’Hostis repousse sur Fori qui a suivi et qui pousse le cuir au fond des filets (0-1, 30e). Les Ariègeois poussent encore et vont obtenir un penalty. Souyeux est au contact avec Ponge et frappe. L’assistant indique à l’arbitre une main du défenseur martégal. L’attaquant de l’USL se charge lui-même de la sentence et se rappelle aux bons souvenirs de ses anciennes couleurs (0-2, 35e). Signe de l’impuissance des locaux c’est qu’ils ne peuvent que frapper de loin. Martigues a la tête dans la hotte !

Après le repos, double changement côté martégal avec les entrées de Nianzi et Descamps. Malgré cela, rien de nouveau. Martigues est toujours aussi emprunté. Le FCM n’arrive ni à réagir ni à se révolter. C’est même Souyeux qui rate une balle de break (64e). Sans conséquence car M’Bongo est fauché par Bertin dans la surface. Fori transforme ce nouveau penalty (0-3, 66e). Cette rencontre devient une véritable purge et est un vrai calvaire pour les Sang et Or et leurs supporters. Il n’y a rien à dire. Luzenac est allé chercher la victoire, offerte sur un plateau par des Martégaux qui avaient déjà la tête dans la hotte. Réaction obligatoire à Créteil au risque que ce Noël sente vraiment le sapin.

LA FICHE TECHNIQUE

FC MARTIGUES 0
US LUZENAC 3
18e journée
Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Dany assisté de MM. Simon et Cravo. Mi-temps: 0-2. Spectateurs: 538.
Buts-Luzenac: Fori (30, 66 sp), Souyeux (35, sp).
Avertissements-Martigues: Ponge (35), Mezague (39), Posteraro (60). Luzenac: Souyeux (9).
FC Martigues: L’Hostis – Legras (Nianzi, 46), Mezague, Ponge, Di Maria – Bertin, Freitas (Descamps, 46), Posteraro (Guendouz, 69), Lafon, Himmes – Biakolo. Entraîneur: Jérôme Erceau.
US Luzenac: Grégori – Karaboualy, Akaza, Makalou, Cavaillé – Mignotte (cap) – Beynié (Malfleury, 70), Sanchez, M’Bongo (Fortuné, 76), Fori – Souyeux. Entraîneur: Christophe Pelissier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *