Orléans 0-0 FCM: Malgré les éléments, les Martégaux ont fait corps héroïquement !

Coach Erceau avait prévenu qu’il faudrait beaucoup de générosité et de cœur pour faire face à l’adversité et aux éléments, puisque sa formation était décimée. Il fallait s’attendre à voir le FCM bétonner pour ne pas prendre l’eau. Et le FCM a très bien défendu et aura même eu les meilleures occasions. Martigues repart avec le nul et c’est loin d’être volé ! Héroïques les Martégaux !

C’est complètement décimé que le FCM était dans le Loiret pour y défier une équipe d’Orléans qui a connu des débuts en demi-teinte, mais qui depuis quelques sorties, semble se montrer sous un meilleur visage. L’USO a des envies de se mêler à la lutte à l’accession mais les Jaunes ont mis du temps à se mettre en route. Un peu comme dans cette rencontre, ou face à un bloc martégal bien en place, les hommes de Yann Lachuer ont du mal à trouver des failles. Ce sont même les Provençaux qui vont mettre en premier le nez à la fenêtre. Tout d’abord sur un débordement de Lafon (16e) puis toujours par l’ancien rouennais, qui d’un coup-franc, trouve Guendouz. Sa frappe du gauche passe à côté (21e). Le FCM joue tous ses coups à fond. Freitas tente à son tour sa chance de loin (26e). Martigues est bien en place, tandis qu’Orléans a du mal à entrer dans son match, ou du moins, à se mettre une belle occasion sous la dent.

Les Orléanais, lorsqu’ils ont le ballon, s’en remettent à des centres qui mettent la pression dans le camp martégal mais L’Hostis veille au grain (29e, 31e). Il y a des intentions du côté des joueurs du Val-de-Loire mais les Martégaux font bloc. Coelho et N’Doumbou essayent de dynamiter le roc provençal en insistant sur le côté de Guendouz. Pour le moment sans succès. Le FCM contrôle l’axe médian. L’USO a le ballon, le FCM moins, mais l’exploite mieux en se montrant plus dangereux même s’il faut se méfier des déboulés de Coelho ou des coup-francs orléanais. Des phases arrêtées qui se multiplient dans les derniers instants de la première période. Mais c’est sur un score de parité logique que tout le monde regagne les vestiaires.

Après le repos, Lefaix essayent de bousculer l’arrière garde martégal, tout d’abord sur un centre (48e) puis en défiant Mezague (49e). Si le danger est présent, Martigues tient le choc, mais cela prouve que les Orléanais sont revenus avec d’autres intentions. L’USO va se faire une grosse frayeur lorsque Renault sort de sa surface. Le portier centriste met les mains et l’arbitre donne seulement le jaune (53e). Il a frisé la correctionnelle ! Lachuer décide de mettre plus de poids à son attaque en faisant entrer Persico et Mangione, signe qu’il n’est pas satisfait du rendement offensif de sa formation.

Pourtant, Orléans domine mais cela reste extrêmement stérile, mais il faut noter que les Sang et Or commencent à reculer. Comme en première période, c’est le FCM qui va avoir la plus belle occasion. Sur un bon corner, le ballon revient sur Guendouz qui tente sa chance mais Renault est à la parade (75e). Martigues défend à 11 et attend les bonnes opportunités. Cela réveille les joueurs du Centre qui repartent aux avants postes par exemple par N’Doumbou (77e). Persico aussi y va de sa tentative (79e).

La pression devient plus grande et Erceau lance Nianzi pour compléter sa défense. Le FCM est une véritable muraille ce soir, bien loin de certaines prestations qui fait que les Sang et Or possèdent la plus mauvaise défense du championnat. Mais, ce soir le bloc défensif martégal a été impérial, une formation martégale qui a défendu à 11. Ce soir c’est la solidarité qui a primé. Seule fausse note, une nouvelle blessure pour un joueur du FCM puisque Posteraro est contraint que quitter les siens dans les arrêts de jeu. Mais, contre les éléments, le FCM tient le choc ! Chapeau !

LA FICHE TECHNIQUE

US ORLEANS 0
FC MARTIGUES 0
13ème journée
Stade de la Source. Arbitres: M. Esneu. Spectateurs: 1555.
Avertissement-Orléans: Renault (53), Cordonnier (83), Coulibaly (90+2).
Orléans: Renault – Coelho, Cordonnier (cap), Delonglée, Martin – Traoré, Ramos (Persico, 57), Coulibaly, N’Doumbou, Akouzar (Mangione, 64), Lefaix. Entraîneur: Yann Lachuer.
Martigues: L’Hostis – Di Maria, Nicodème, Mezague, Belloumou – Freitas (cap), Bertin, Posteraro (Legras, 90+2), Guendouz (Nianzi, 80), Lafon – N’Zinga. Entraîneur: Jérôme Erceau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *