CdF, Fréjus 1-1 (4-1 tab) FCM: Martigues tire sa révérence à la Coupe de France

Dans la lignée d’Orléans, les Martégaux auront réalisé une bonne performance. Cependant, ils doivent s’incliner dans la terrible séance des tirs au but (4-1) en tombant sur un Clément Rigaud en état de grâce. Bien en place et en supériorité numérique, Martigues a pourtant relancé les Varois sur leur seule erreur de communication qui engendre l’égalisation étoiliste de Delclos. Rageant !

Le FCM va de suite venir refroidir les ardeurs varoises. Sur sa première incursion Martigues passe par le côté gauche. N’Zinga lance Lafon qui centre devant le but. Gamondes a tout loisir d’intervenir, il hésite et n’attaque pas le ballon en le laissant inexplicablement passer. Sa grossière erreur coûte cher car Guendouz, aux aguets, hérite du cuir. Il croise sa reprise du gauche qui ne laisse aucune chance à Rigaud (0-1, 6e). Amorphes, les Varois tardent à réagir. Et encore, cela se fait de loin sur une frappe de Keita (17e) puis un coup-franc de Gamondes (20e). Le moins que l’on puisse dire c’est que l’Etoile est éteinte !

Martigues cadenasse l’axe médian, empêche les relances, conteste tous les ballons. En face, L’Entente porte mal son nom, puisque les hommes de Priou ont toutes les peines du monde à se trouver sur l’échiquier. Ce n’est pas la tête d’Henaini qui permet aux siens de se la remettre à l’endroit (39e). Les Varois jouent sur un rythme de sénateurs, donnant même l’impression de faire preuve d’une certaine nonchalance. On est bien loin de l’esprit de la coupe de France ! Comme pour sa défaite à Turcan en championnat, les Etoilistes tendent le bâton pour se faire battre. C’est logiquement que Martigues vire en tête à la pause. Les Sang et Or jouent à fond leur rôle dans leur tunique d’outsider en attendant que les Etoilistes daignent vouloir porter enfin celle de favori.

Dès l’entame du deuxième acte, on sent de suite que les locaux sont animés de meilleures intentions. Difficile de faire pire que lors des quarante-cinq premières minutes. La balle circule et Martigues fait le dos rond en évitant de reculer. Une position d’attente logique des Provençaux. Coué essaye de déborder mais L’Hostis coupe la trajectoire de son centre (52e). Cependant, Abardonado and co ont toujours autant de mal à se mettre dans le sens de la marche même s’ils affichent plus d’envie. Après un missile de Nianzi (58e) Scarpelli affole la défense, pour la première fois, et centre pour Delclos, qui est trop court pour reprendre le ballon de la tête (59e). Noyer qui a remplacé Gamondes à la mi-temps est coupable d’une grossière faute sur De Magalhaes. La sanction suprême est inévitable et l’EFCFSR va devoir continuer à dix (68e).

Dans la foulée, Nianzi centre pour N’Zinga qui voit sa reprise finir sur le poteau (71e). Mais, Delclos va rallumer l’Etoile ! Il profite de la seule mésentente martégale pour récupérer un ballon aux 25 mètres. Il contrôle et d’une demi-volée limpide trompe L’Hostis. Le portier martégal était avancé pour récupérer le ballon mais Mezague ne lui laissant pas cela permet à Fréjus de se remettre en selle profitant de la mauvaise relance du défenseur provençal. A dix, les Varois se montrent enfin ! Martigues a relancé son adversaire. Scarpelli, sur un service de Keita, vient buter sur les gants de L’Hostis (81e). Ce n’est plus le même match… Chavas tente de remettre les siens sur de bons rails mais sa frappe s’envole (87e) puis il faut toute la classe d’Abardonado devant Lafon pour empêcher le martégal de doubler la mise (90e). On y va tout droit et on en reprend pour trente minutes.

Le ton monte dans les prolongations, les fautes se multiplient, cela parle beaucoup plus. Il y a un vrai parfum de coupe qui est en train de monter à l’image du match dans le match entre Belloumou et Delclos. Les deux formations sont prises entre le marteau et l’enclume. On ne sait plus si on doit se livrer ou pas. Du coup, il n’y a plus grand-chose à se mettre sous la dent. Abbes a une balle de match sur un centre de Belloumou mais il n’arrive pas à ajuster sa tête (115e). On ne peut pas échapper à la terrible sentence des tirs au but que Frejus va chercher au courage. Fernandez transforme le sien et met l’Entente sur de bons rails. Rigaud se charge du reste en repoussant les tentatives de Di Maria et N’Zinga. Macquet, d’une «Panenka», ne tremble pas pour donner la qualification aux Varois. Peut-être aurait-il fallu se projeter plus vers l’avant en surnombre ? Le FCM peut nourrir des regrets mais sort la tête haute.

LA FICHE TECHNIQUE

EFC FREJUS/SAINT-RAPHAEL 1
FC MARTIGUES 1
Après prolongations, Fréjus qualifié 4 tirs au but à 1
6e tour de coupe de France
Stade Louis Hon. Arbitres: M. Barbier assisté MM. Pace et Attour. Mi-temps: 0-1. Fin du temps réglementaire: 1-1. Après prolongations: 1-1. Spectateurs: 600.
Buts-Fréjus: Delclos (74). Martigues: Guendouz (6).
Tirs au but réussis-Fréjus: Fernandez, Medjkane, Abadonado, Macquet. Martigues: De Magalhaes.
Tirs au but manqués-Martigues: Di Maria, N’Zinga.
Avertissement-Fréjus: Henaini (30), Keita (57), Coué (97). Martigues: Bertin (45), Nianzi (84), Belloumou (103). Expulsion-Fréjus: Noyer (68)
EFC Fréjus/Saint-Raphaël: Rigaud – Gamondes (Noyer, 46), Fernandez, Abardonado (cap), Coué – Keita, Bouyarmani, Delclos – Henaini (Macquet, 57), Vareilles (Medjkane, 64), Scarpelli. Entraîneur: Franck Priou.
FC Martigues: L’Hostis – Nianzi (Belloumou, 96), Mezague, De Magalhaes, Di Maria (cap) – Bertin, Legras, Guendouz (Abbes, 74), Lafon – N’Zinga, Descamps (Chavas, 62). Entraîneur: Jérôme Erceau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *