FCM 2-0 Besançon: D’abord aphones, les Martégaux ont enfin trouvé la voie

Ces Martégaux sont imprévisibles ! Après de longues minutes à buter sur l’arrière garde bisontine il leur a fallu se faire réveiller par un penalty stoppé magistralement par L’Hostis pour enfin lâcher les chevaux. En plus ce sont les deux attaquants, Bourgeois et Descamps, qui marquent et pour couronner le tout, pour la première fois le FCM n’encaisse pas de but. C’est tout bénef !!!

C’est avec une défense remaniée au trois quarts par rapport au coup d’envoi à Nîmes que le FCM débute la partie. Erceau a aussi aligné Mezague et Bourgeois qui ont reçu leur qualification. Les Sang et Or prennent la partie par le bon bout. A la 8ème minute, Chavas trouve la tête de Posteraro pas assez décroisée pour inquiéter Maillot. Besançon, aussi en quête de rachat, est mis sous pression par Martigues qui insiste. Les Francs-Comtois laissent passer l’orage et mettent le nez à la fenêtre. Sous l’impulsion d’Ahamadi, le BRC fait à son tour reculer le bloc martégal.

Sur un contre, Besançon va se faire rappeler à l’ordre. Chavas déborde et centre vers Bourgeois mais Ogier tacle in-extremis en corner (14e). Les deux formations essayent de donner du rythme mais les relais sont mal assurés aux abords de la surface. On tombe dans l’à peu près ! Il y a une certaine fébrilité compréhensible pour les deux équipes pour qui en ce moment cela ne rigole pas. Mais le meilleur moyen de stopper la mauvaise spirale n’est-il pas de jouer sans retenues ? En tous cas, il faudra tout faire pour forcer le destin en seconde période à l’image du changement qu’exécute Erceau en lançant Descamps à la place d’Himmes pour jouer avec une attaque à deux têtes.

Après quinze minutes après le repos, c’est toujours peau de chagrin au niveau des occasions. A l’image de plusieurs centres bisontins derrière les tribunes, difficile de se mettre en position. Il y a de la générosité mais cela manque cruellement de conviction. Chavas (61e) pour le FCM puis Perrin (64e) et Brisset (70e) pour le BRC essayent de lancer les machines mais rien de transcendant. Ogier, sur un coup franc de Chavas, est à deux doigts de tromper son propre gardien (72e). Et le football réserve souvent des surprises. De Magalhaes met L’Hostis en difficulté qui n’a pas d’autre choix que de faire faute ce qui provoque un penalty. Perrin s’élance mais le portier martégal détourne (75e).

Dans la foulée, Martigues remonte le terrain et Lafon, fraîchement entrée en jeu trouve Descamps qui sert Bourgeois qui vient tromper Maillot de près (1-0, 76e). Et le FCM après avoir failli prendre l’eau prend feu. Chavas déborde à droite et trouve Descamps qui coupe la trajectoire (2-0, 80e). Perrin n’est toujours pas en réussite et vient de nouveau se heurter au talent de L’Hostis (83e). La victoire a été longue et difficile à venir mais elle a le mérite de prouver que le FCM n’a rien lâcher et a su provoquer la chance. Une victoire qui fait du bien !

LA FICHE TECHNIQUE

MARTIGUES 2
BESANCON 0
7ème journée
Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Perreau Niel assisté MM. Allard et Munier. Mi-temps: 0-0. Spectateurs : 607.
Buts-Martigues: Bourgeois (76), Descamps (80).
Avertissements-Martigues: Posteraro (43), Bourgeois (85), Descamps (90+2) ; Besançon: Massengo (45), Ahamadi (56), Perrin (65), Brisset (90). Expulsion-Besançon: N’Da (86).
Martigues: L’Hostis – Mezague, Ponge, De Magalhaes, Stinat – Freitas (cap), Posteraro (Bertin, 58) – Chavas, N’Zinga (Lafon, 74) – Himmes (Descamps, 46), Bourgeois. Entraîneur: Jérôme Erceau.
Besancon: Maillot – Ogier, Gomes, Dequaire, Courtot – Massengo – Brisset, Thomas (N’Da, 70), Louhkiar (Akkar, 81), Ahamadi – Perrin (cap). Entraîneur: Sandy Guichard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *