FCM 0-1 Red Star: Martigues paye au prix fort son manque de réalisme et de rigueur

Le match avait un parfum de rachat pour les deux formations. Martigues pour se relancer après son premier échec, et le Red Star, qui avait un besoin urgent de points. Les supporters des deux formations ne s’y sont pas trompés en ayant répondu massivement avec la présence de nombreux supporters Audoniens. A la fin c’est le FCM qui pleure la faute à un manque de réalisme et de rigueur.

Les 22 acteurs ne jouent pas sur la pointe des pieds puisque d’entrée de jeu il y a de l’engagement et l’envie d’aller de l’avant. Les locaux vont se créer les meilleures situations, la plus dangereuse, sur un centre de Stinat en retrait pour Bertin mais sa frappe est déviée en corner (8e). La réponse du berger à la bergère arrive par Gohiri qui voit sa frappe flirter avec le poteau gauche de L’Hostis (11e). Cela va d’un camp à l’autre ! A noter que Jérôme Erceau a changé son fusil d’épaule en jouant pour la première fois de la saison avec deux attaquants avec la titularisation d’Himmes aux côtés de Descamps.

Et cela paye car le festival offensif continue avec de nombreuses tentatives. Chavas s’arrache sur la droite et centre pour Descamps mais l’attaquant martégal qui passe devant son défenseur n’arrive pas à dévier la trajectoire (16e). Les Audoniens sont volontaires et bien en place mais la maîtrise est martégale. Il manque la précision comme sur ce corner de Chavas mais De Magalhaes n’arrive à smasher sa tête (26e). Le Red Star répond sur phases arrêtées mais Gohiri n’arrivent pas à prendre en défaut le portier Sang et Or (27e, 31e). On croit à l’ouverture du score lorsque Chavas, l’éternel pourvoyeur, trouve la tête de Descamps qui se fracasse sur la barre (43e). A la mi-temps, le FCM mène aux points mais pas au tableau d’affichage.

Martigues et Chavas repartent comme en première période. A 25 mètres, « Lulu » fait trembler le portier francilien (47e). C’est une fois de plus Gohiri qui va répondre mais des poings L’Hostis repousse (50e). On est repartit sur les mêmes bases et le même rythme ! Mais ce sont maintenant les Audoniens qui posent des soucis aux Martégaux à l’image de cette reprise de Beziouen qui tombe sur un L’Hostis toujours aussi rassurant (64e). Le FCM va se faire punir à force de reculer et en donnant le bâton pour se faire battre en n’étant pas attentif sur une touche. Malfleury profite des largesses et centre, le ballon est contré et lui revient dans les pieds et il trompe facilement le portier martégal (0-1, 69e).

Malgré trois changements le FCM n’arrive plus à venir inquiéter Gorgelin. C’est même le Red Star qui est à un cheveu de faire le break mais Doumbia bien servi par Malfleury rate complètement le cadre (88e). Les deux équipes auront eu leur mi-temps et leurs occasions mais au final les Audoniens auront été plus réalistes et plus rigoureux sans être géniaux. Après un premier revers à Rouen, le FCM marque aussi le pas à domicile et il faudra aller se relever à Nîmes face à des « crocos » qui ont de nouveau du mordant, ce qui fait que la tâche s’annonce compliquée !

LA FICHE TECHNIQUE

FC MARTIGUES: 0
RED STAR FC 93: 1
5ème journée
Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Dany assisté de MM. Guenard et Boutry. Mi-temps: 0-0. Spectateurs: 689.
But-Red Star: Malfleury (69).
Avertissements-Martigues: Posteraro (90+1) ; Red Star: Malfleury (59).
Martigues: L’Hostis – Di Maria, De Magalhaes, Nicodème, Stinat – Freitas (cap), Bertin (Lafon, 78) – Chavas, N’Zinga (Guendouz, 65) – Himmes (Posteraro, 65), Descamps. Entraîneur: Jérôme Erceau.
Red Star: Gorgelin – Cerielo (Abadie, 87), Abissomono (cap), Clément, Kebé – Dieye (Fardin, 81), Allegro – Beziouen, Gohiri (Touati, 71) – Malfleury, Doumbia. Entraîneur: Athos Bandini.

LES REACTIONS

Jérôme Erceau, entraîneur du FCM: « On tend le bâton pour se faire battre ! Cela fait la 3ème fois en trois matches que l’on prend un but à la suite d’une touche. On paye notre manque de rigueur en ayant auparavant payé notre manque de réalisme. On était bien entré dans la partie mais on n’a pas réussi à concrétiser nos temps forts. Ensuite on sait que l’on va avoir des temps faibles mais si on fait de telles erreurs cela se paye cash ! C’est problématique de perdre des points contre un concurrent direct mais aussi problématique de prendre des buts à chaque match. On va à Nîmes qui est en pleine bourre et si on veut relever la tête face à une équipe en plein redressement il faudra se montrer plus rigoureux. »

Athos Bandini, entraîneur du Red Star:  » Avant une victoire, j’aurai signé pour une cohésion de groupe à l’entraînement. On dit que l’on joue comme on s’entraîne et bien une équipe est entrain de naître après de multiples péripéties en ce début de saison. On avait pour mission d’être bien en place face à une équipe qui voulait faire le jeu. Ensuite, on avait décidé de jouer les coups à fond. Cela a payé ! Pour une fois la balance a penché du bon côté en notre faveur. En plus on obtient ce succès face à une équipe de Martigues qui est la plus belle équipe avec Rouen que j’ai vu cette saison. De notre côté, il y a vraiment une âme dans ce club, avec par exemple, les supporters qui se déplacent en masse. »

A L’INTERIEUR DU MATCH

On a aimé la première mi-temps martégale avec des Sang et Or qui ont montré que dans le jeu la mayonnaise commence à prendre. Des occasions, l’envie d’aller de l’avant. On a aimé Chavas et la première titularisation d’Himmes. Les 2 joueurs ont tout fait pour ouvrir des brèches et ont essayé de distiller de bons ballons. L’Hostis toujours impeccable, Di Maria de mieux en mieux et Freitas toujours précieux dans son abattage. On a moins aimé le manque de réalisme et surtout de rigueur qui au final coûte le match au FCM et l’incompréhension d’avoir vu les Sang et Or ne pas afficher le même visage et la même sérénité en seconde période qu’en première ! Et pour une fois l’apport du banc, contrairement aux autres rencontres, ne s’est pas fait sentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *