7ème journée, FCM-Besançon: Martigues veut et doit relancer la machine

Après des débuts en fanfare avec sept points sur neuf possibles, les trompettes ont laissé place la aux clairons. La musique a changé car le FCM doit repartir au combat et se remettre en ordre de bataille pour se relancer dans le bon tempo du maintien. Après trois défaites de rang et une défense martégale qui n’a pas réussi à être une seule fois inviolée, y-a-t-il péril en la demeure « sang et or » ?

L’objectif avoué est le maintien et il n’y a donc rien d’alarmant dans cette optique. Toutefois, après des débuts fracassants, il est dommage d’avoir gaspillé son capital point et il va falloir se méfier de ne pas entamer son capital confiance. A l’aube de deux rencontres de suite sur sa pelouse contre Besançon puis Cherbourg (mardi 20 à 20h), deux concurrents directs pour le maintien, une nouvelle contreperformance ferait désordre au classement et surtout dans les têtes, car cela se mettrait à cogiter.

« On a tendance a oublié que l’on cherche le maintien », répète Jérôme Erceau, le coach martégal, qui poursuit: « Après 9 journées on doit avoir 11 points. Nous avons une belle occasion de les atteindre avec la double confrontation à domicile. On doit trouver la solidité défensive et envoyer du jeu. On tirera un premier bilan après le Paris FC » Les Martégaux sont lucides et il reste à passer de la théorie à la pratique. Il vaut mieux prévenir que guérir et le FCM a reçu sur les trois derniers matches, et surtout un Nîmes, une belle piqûre de rappel. Erceau sait l’importance des deux matches à venir mais il cherche encore la bonne formule.

Il y a de nombreux changements par rapport à Nîmes – même si il faudra attendre demain puisque le coach a convoqué 18 joueurs – avec par exemple Nicodème qui n’est pas retenu et Di Maria qui pourrait ne pas faire parti des 16 si Mezague reçoit sa qualification, signe que le FCM se cherche une défense. Seul De Magalhaes devrait être rescapé des quatre défenseurs présents au coup d’envoi dans le Gard. Freitas a purgé sa suspension, Bourgeois est enfin qualifié et ils seront tous les deux alignés. Bertin, Lafon et Stinat réintègrent le groupe. La certitude c’est que le coach martégal changera la donne en défense et compte bien s’appuyer dessus pour repartir de l’avant.

L’ADVERSAIRE

C’est un peu la soupe à la grimace pour les Bisontins. Après de bons débuts en ouverture à Rouen (0-0) le BRC n’a pas réussi à s’appuyer sur ce bon résultat. Cela ne va pas en s’améliorant ! De nombreux blessés, la baraka en berne (5 poteaux depuis le début) un groupe ou certains n’arrivent pas à se désinhiber. Voici les aveux que font les suiveurs des Francs-Comtois. L’entraîneur du BRC, Hervé Genêt, qui ne sera pas présent à Martigues pour raisons professionnelles (lui qui conjugue football et boulot) y va même de son analyse : « Que je sois là ou pas c’est anecdotique car en ce moment les joueurs ont plus besoin d’un homme en blouse blanche que d’un entraîneur. » Il veut dire par là qu’en ce moment tout se passe dans la tête pour les Bisontins et que c’est mentalement où le bât blesse. Mais attention, cela rappel curieusement les sentiments du Red Star avant sa venue à Turcan… Et on connaît la suite !

SAMEDI A 20H AU STADE FRANCIS TURCAN
7e journée. Martigues (13) – Besançon (18). Arbitres: M. Perreau Niel assisté de MM. Allard et Munier.
Martigues: L’Hostis, Vanni – Mezague, Nianzi, Ponge, De Magalhaes, Stinat, Di Maria – Bertin, Posteraro, Freitas, Chavas, Lafon, Guendouz – N’Zinga, Himmes, Bourgeois, Descamps. Les absents: Nicodème, Dumortier, Abbes, Legras, Bochu (choix), Biakolo (reprise), Ahamada et Belloumou (convalescents). Entraîneur: Jérôme Erceau.
Besançon: Maillot – Obriot, Gomes, Dequaire, Courtot – Ogier – N’Da, Massengo, Loukhiar – Perrin, Brisset. Remplaçants: Maeyes (g), Hoggas, Thomas, Ahamadi, Hakkar. Entraîneur: Sandy Guichard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *