FCM 3-2 Fréjus/Saint-Raphaël: Les Sang et Or la tête dans les étoiles pour la 500ème !

Ce sommet a tenu toutes ses promesses puisque le match a été fou-fou-fou ! Après Vannes, Martigues a encore mis à mal un prétendant à la L2. Le FCM aura fait payer cash les errements défensifs varois. Retour raté pour Franck Priou ! La clé du match aura été les phases arrêtées sur lesquelles les Martégaux se montreront constamment dangereux en éteignant les Etoilistes. 500e victoire depuis 1970.

Sur un corner de Chavas, Nicodème se défait facilement du marquage pour propulser sa tête au fond des filets (1-0, 18e). Le FCM est récompensé de sa bonne entame, les hommes de Jérôme Erceau ne montrent aucun complexe. Delclos, le seul à ne pas jouer dans la latéralité, va tenter de sortir ses troupes de la torpeur. Il accélère côté gauche pour servir Bétrémieux qui d’un pointu fait trembler le petit filet extérieur de L’Hostis (30e).

Le lutin varois est encore à la baguette pour affoler la défense martégale qui a toutes les peines du monde à se dégager (33e). Après trente minutes dans le jus, les Etoilistes sortent enfin la tête de l’eau. Martigues recule à son tour et il faut un sauvetage de Di Maria sur la ligne pour ne pas voir Bétrémieux remettre les compteurs à zéro (37e). Le roseau martégal plie à son tour mais ne rompt pas !

Malgré une chaude alerte martégale (48e) les hommes de Franck Priou poursuivent comme ils avaient terminé la première période en faisant reculer le bloc « sang et or ». Bouyarmani va obtenir un penalty en provoquant N’Zinga qui commet l’irréparable. Scarpelli se charge de la sentence en prenant à contre-pied L’Hostis (1-1, 55e). Mais le mal varois sur les phases arrêtées est toujours présent.

Dreyer, tout heureux de voir la tête d’un de ses coéquipiers finir sur son poteau sur un coup franc de Chavas, va permettre à N’Zinga de se rattraper de son erreur sur le penalty. Le portier varois qui a du mal à lire les trajectoires des coups de pattes de Chavas, se déchire totalement, et l’Angolais en profite pour doubler la mise (2-1, 63e). Vareilles est à un cheveu d’égaliser (68e) mais sa tête termine sur le poteau. Cela va d’un camp à l’autre ! L’Hostis doit claquer une tentative de Garcia (75e) mais il ne peut rien sur une frappe de Vareilles à bout portant sur une grossière erreur de l’axe martégale (2-2, 76e). Coaching payant pour l’ancien tacticien martégal.

On le sent, cela peut craquer d’un côté comme de l’autre. Guendouz réalise un festival côté gauche mais vient butter sur Dreyer qui se rachète (81e). Mais une nouvelle fois, sur corner, Fréjus rend les armes sur une tête plongeante de De Magalhaes sur une offrande de Lafon qui a remplacé à merveille Chavas dans le rôle du pourvoyeur (3-2, 82e). Fréjus boira la calice jusqu’à la lie avec l’exclusion d’Abardonado (90e). L’Etoile n’aura pas brillé défensivement ! Avec les autres promus Quevilly ou Epinal, les « sang et or » sont l’un des tubes de l’été !

LA FICHE TECHNIQUE

MARTIGUES 3
FREJUS/SAINT-RAPHAEL 2
3ème journée
Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Palhies assisté de MM. Pasqualotti et Demangel. Mi-temps: 1-0. Spectateurs : 1000.
Buts-Martigues: Nicodème (18), N’Zinga (63), De Magalhaes (82) ; Fréjus/Saint-Raphaël: Scarpelli (55, sp), Vareilles (76).
Avertissements-Martigues: Freitas (20), Posteraro (40), Guendouz (74) ; Fréjus/Saint-Raphaël: Daineche (28), Bouyarmani (59). Expulsion-Fréjus: Abardonado (90).
Martigues: L’Hostis – Di Maria, De Magalhaes, Nicodème (cap), Stinat – Freitas, Bertin, Posteraro (Legras, 80) – Chavas (Guendouz, 73), N’Zinga (Lafon, 70) – Descamps. Entraîneur: Jérôme Erceau.
Fréjus/Saint-Raphaël: Dreyer – Gamondes, Daineche, Abardonado, Gharibian (cap) – Dembélé, Noyer (Garcia, 66), Bouyarmani – Bétrémieux (Vareilles, 66), Delclos, Scarpelli. Entraîneur: Franck Priou.

LES REACTIONS:

Jérôme Erceau, entraîneur du FCM: « Au moins on voit des buts ! Notre arme ce sont bien les coups de pied arrêtés. Dans le jeu, cette équipe de Fréjus est très bien armée, elle est même supérieure. Alors nous avons joué avec nos qualités et surtout cette arme qui est l’une des solutions qui nous a permis d’inscrire 5 de de nos 6 buts depuis le début. On a fait preuve de beaucoup de solidarité et nous avons réussi à profiter de la fébrilité défensive de notre adversaire. 7 points sur 9 ? Après le match amical contre Béziers je ne pensais pas un tel scénario possible. Comme quoi. »

Franck Priou, entraîneur de Fréjus/Saint-Raphaël: « C’était la soirée des cadeaux ! Nous avons été catastrophiques sur le plan défensif ! On donne des coup-franc inutiles, on ne s’impose pas dans les duels, nous ne sommes pas au marquage. C’est impossible de gagner dans ces conditions ! Nous nous sommes marchés dessus. Dans le jeu, rien à dire mais on a donné le bâton pour se faire battre en sachant que le FCM est très performant sur les phases arrêtées. On s’est tué défensivement. Les joueurs me doivent une revanche vendredi contre Cherbourg ! »

A L’INTERIEUR DU MATCH

On n’appréciera la réaction d’orgeuil des Sang et Or. Nicodème se rachète de sa bévue de Vannes, N’Zinga aussi après avoir provoqué le penalty et De Magalhaes de l’hésitation défensive sur la touche amenant le second but varois. Si dans le jeu le FCM connaît sa fébrilité, dans son engagement et dans ses phases arrêtées il n’y a rien à redire. Cette équipe ne baisse jamais les bras et se montrent constamment dangereux dès que Chavas fait parler son coup de patte. Malgré un déficit de taille, les Martégaux ont répondu dans le défi physique et aérien bien aidé par une équipe varoise qui avait la taille mais pas les bons placements. Dans la guerre des gardiens internationaux, L’Hostis a largement pris le dessus sur Dreyer loin d’être irréprochable. Nicodème, qui avec le brassard, a réalisé une grosse partie dans l’axe de la défense. Ne pas oublier non plus le sauvetage de Di Maria sur la ligne en fin de première période, car à 1-1 à la pause cela n’aurait pas été le même match. On a aimé aussi voir l’affluence dépasser le millier de personnes et apprécier la communion entre les joueurs et leur supporter à la fin du match et aussi le bel hommage en début de rencontre des « Martima Supra » à leur ancien coach.

retrouvez aussi les infos du FCM sur
www.maritima.info, www.fcmartigues.fr et www.laprovence.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *