FCM 2-1 Le Poiré-sur-Vie: Retournement de situation incroyable et inespéré !

Bien mal embarqués et amoindris offensivement, les Martégaux ont réussi à retourner la situation sur deux maîtres coup-franc signés Nasime Guendouz et Ulrich Chavas qui ne se sont pas posés de questions. Pourtant, après l’ouverture du score des visiteurs difficile de penser à pareil dénouement heureux. Peu importe le contenu, les trois point sont-là, c’est l’essentiel !!!

Après trente minutes toujours pas d’occasions notables à se mettre sous la dent. La faute à la précipitation et aux approximations, les vingt-deux acteurs ne jouant pas au sol et perdant trop vite le ballon. La densité dans l’entrejeu des deux équipes explique aussi cela. Hormis quelques interventions aériennes, les deux portiers ne sont pas mis à contribution. Seul Héloïse tente sa chance de loin pour les Vendéens, L’Hostis captant sans souci le cuir (31e).

Les visiteurs mettent le nez à la fenêtre, Martigues rendant trop vite le ballon. Les Genôts jouent le coup en contre. Il faut une belle parade du portier martégal pour ne pas voir Jacuzzi ouvrir le score (37e). Il commence à y avoir des brèches et ce sont les Vendéens qui en profitent. On se demande encore comment Heyman n’arrive pas à couper la course du ballon, sur un service parfait de Legoff dans le dos de la défense (41e).

Le FCM sent le vent du boulet passer près, alors Stinat accélère sur son côté gauche pour centrer vers Lafon qui place une tête qui passe juste à côté (43e). De retour des vestiaires, les débats sont toujours autant équilibrés et on sent aussi une pointe de fébrilité. Encore une fois les deux formations éprouvent des difficultés à se montrer offensivement. Alors, Legoff, au four et au moulin, récupère un ballon et s’en va tenter sa chance des vingt mètres. Sa frappe tendue décroisée laisse L’Hostis sans réaction (0-1, 68e).

Erceau insuffle du sang neuf aux avants postes avec les entrées de Guendouz et Descamps pour essayer de revenir au score. Mais, Le Poiré-sur-Vie est à un cheveu de doubler la mise. Il faut toute la classe du portier martégal pour détourner à deux reprises la double tentative d’Héloïse (73e). Martigues manque cruellement d’inspiration en attaque ! Le salut martégal va venir sur deux coup-franc extraordinaire, et le mot est faible !

Le premier de Nasime Guendouz, lui qui arrive d’Endoume et qui est la révélation de ce début de saison prévu initialement pour la réserve, qui du pied gauche à 25 mètres trouve la lucarne (1-1, 86e) et le second d’Ulrich Chavas, excentré à gauche de 40 mètres, qui laisse sans réaction Levacher qui ne peut que constater les dégâts (2-1, 88e). Martigues est revenu de nulle part en y croyant jusqu’au bout. Ouf et bravo de n’avoir pas lâché !!!

LA FICHE TECHNIQUE

MARTIGUES 2
LE POIRE-SUR-VIE 1
1ère journée au Stade Francis Turcan.
Arbitres: M. Leleu assisté de MM. Simon et Pagès. Mi-temps: 0-0. Spectateurs : 800.
Buts-Martigues: Guendouz (86), Chavas (88) ; Le Poiré-sur-Vie: Legoff (68).
Avertissements-Martigues: Stinat (90+2) ; Le Poiré-sur-Vie: Héloïse (85).
Martigues: L’Hostis – Di Maria (cap), Freitas, Nicodème, Stinat – Posteraro, Bertin – Bochu (Descamps, 68), Chavas, N’Zinga (Ponge, 90) – Lafon (Guendouz, 60). Entraîneur: Jérôme Erceau.
Le Poiré-sur-Vie: Levacher – Dommangeau, Lamy, Rocher, Marie – Legoff (Gazeau, 86), Héloïse – Stranger (Djoman, 64), Heyman, Bourgaud – Jacuzzi (cap) (Kifoueti, 80). Entraîneur: Oswald Tanchot.

LA REACTION

Jérôme Erceau, entraîneur du FCM: « On a travailler les phases arrêtées à l’entraînement et on gagne là-dessus. Notre adversaire ne mérite pas la défaite mais le foot est cruel. Tant mieux pour nous. Il y a des choses à redire sur le contenu mais ce soir peu importe le flacon pourvu que l’on ait l’ivresse. On retient les trois points et c’est bien là l’essentiel et aussi que les joueurs n’ont jamais baissé les bras. »

A L’INTERIEUR DU MATCH

Franck L’Hostis, voilà un des artisans du succès. S’il ne pouvait rien faire sur la tentative de Legoff, il a réussi quelques parades, notamment trois sur Héloïse et une devant Jacuzzi qui ont permis au FCM de toujours rester en vie. Et dans les airs, là encore, il ne se pose pas de questions. La paire Jérémy Posteraro – Alexis Bertin a aussi fait du bon boulot dans l’entrejeu. Nasime Guendouz qui est entré dans la partie sans se poser de questions et avec son insousciance se charge d’un coup franc somptueux pour l’égalisation. Ce que l’on a surtout aimé, c’est que les Martégaux n’ont jamais baissé les bras ! Il a fallu composer, à l’image de la titularisation d’Alexis Lafon en pointe faute de combattants aux avants postes, et malgré les aléas le FCM fait le plein pour son premier match à domicile. Ce que l’on a moins aimé, c’est le contenu. Avec les absences et le manque de repère il fallait s’y attendre, comme le souligne justement le coach à la fin du match. On savait que cela serait dur, cela l’a été mais quoi de mieux que de commencer par une victoire pour travailler sereinement et moins se poser de questions.

retrouvez aussi les infos sur le FCM sur
www.maritima.info, www.fcmartigues.fr et www.laprovence.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *