CFA, Toulon 0-3 FCM: Martigues envahit la Rade et s’accroche à son rêve…

Les Martégaux n’avaient jamais gagné à Bon Rencontre. C’est désormais chose faite et en plus sur un score qui laisse rêveur. Un STV-FCM n’est jamais un match comme un autre mais cette fois-ci, les Toulonnais n’avaient pas les armes – une rascasse sans épines – face à des Sang et Or sérieux, appliqués, engagés… Bien loin de la prestation face à l’ASSE. Le FCM reste dans la course même si Ajaccio l’a emporté à Anglet.

300 spectateurs… Un stade de Bon Rencontre qui sonne le creu bien loin des grandes ambiances d’antan ! Le désamour entre le public et son équipe ! Mais, un STV – FCM se place toujours sous le signe de la rivalité. Malheureusement, il n’y aura pas de match la faute à des Martégaux supérieurs dans tous les compartiments du jeu face à des Toulonnais – quasiment – sans réponses. Des Sang et Or qui vont en plus prendre le match par le bon bout lorsque que Biakolo transforme un penalty (0-1, 3e) faisant suite à une faute sur Himmes.

D’entrée de jeu, les Martégaux imposent leur rythme et à l’image de l’inépuisable et courageux Biakolo, le bloc martégal est soudé et ne laisse que des miettes à des Varois qui sont dépassés. Gbadamassi aura bien une occasion sur un service de Firquet (28e) mais rien de transcendant. Martigues gère bien son avantage et est à un cheveu de doubler la mise (41e) ce que n’arrive pas à faire Biakolo mais que va faire Himmes sur coup franc suite à une faute sur « Biak ». A 20 mètres, l’ancien arlésien met le ballon hors de portée d’un Pansier qui ne décolère toujours pas (0-2, 45e).

La messe semble dite après 45 minutes qui sont une purge pour les amoureux du STV mais un régal pour ceux du FCM mais qui laisse un gros regret : celui de ne pas avoir mis le même engagement contre St-Etienne, « c’est même incompréhensible », lâchera Priou à ses joueurs à la mi-temps ! Mais, en gagnant, le FCM met toujours la pression sur les Gaziers et le FCM veut une éclatante victoire. Alors, les Sang et Or poursuivent leurs efforts en seconde période.

Cela commence certes par une frayeur lorsque Gbadamassi trouve la barre de la tête après un bon travail de Di Tommaso (48e). La chance sourit aux audacieux et le STV manque cruellement d’audace ! Le STV a laissé passer sa chance car Martigues remet la machine en marche en affichant sa solidité et sa supériorité dans toutes les lignes. Et Toulon n’existe pas dans cette rencontre mais pas d’arrangement, juste une question d’envie et surtout les Varois n’ont plus que le nom d’équipe tant le collectif semble aux abonnés absents, bien loin de la victoire toulonnaise à Turcan en décembre dernier…

Martigues ne s’apitoye pas sur le sort d’un STV aux abois. Les supporters clament des « Ajaccio en National ». Le FCM ne l’entend pas de cette oreille et met la pression sur le leader (qui sera en danger à Agde qui jouera son avenir) et met un point d’honneur à enfoncer le clou. Si Gibert de loin bute sur Pansier, une tête de Biakolo au second poteau fait mouche (0-3, 81e) pour faire boire le calice jusqu’à la lie à un STV ou rien ne va plus ! Martigues peut encore rêver avec son 17ème match de rang sans défaite…

LA FICHE TECHNIQUE

TOULON 0
MARTIGUES 3
31e journée
Stade Bon Rencontre. Arbitres: M. Miguelgorry. Mi-temps: 0-2. Spectateurs : 300.
Buts-Martigues: Biakolo (3 sp, 81), Himmes (45).
Avertissements-Toulon: Boumilat (34) ; Martigues: Daineche (9), Fretais (59).
Martigues: Reynet – Di Maria, Daineche, Ponge, Gibert – Freitas, Dembélé, Belloumou – Chavas, Himmes, Biakolo (Kara, 88). Entraîneur: Franck Priou.
Toulon: Pansier – Toye, Zba, Boumilat (Tlemcani, 70), Zemzemi – Cousyn (Ettien, 64), Boronad, Di Tommaso, Esparza (Rancurel, 74), Baldé – Gbadamassi. Entraîneur: Franck Zingaro.

LA REACTION

Franck Priou, entraîneur du FCM: « On a fait un match plein et qu’on ne vienne pas commencer à me parler d’arrangement ! En face ils avaient de l’envie mais pas les armes. Les garçons ont fait le boulot même si à la mi-temps j’ai fait part de ma surprise de ne pas les avoir vu se soulever ainsi contre l’ASSE. Ajaccio ne craque pas et en sachant que chez eux ils sont intraitables, nous serons supporters d’Agde la semaine prochaine. Continuons déjà à nous regarder et à nous accrocher à cette seconde place ! Si on gagne on a toujours l’espoir d’un faux pas des Corses. »

Retrouvez également les réactions, les vidéos, les résumés, les photos du match sur:

 www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *