CFA, Monaco 2-1 FCM: Martigues bute sur le Rocher mais peut encore espérer.

La messe est dite ! Ajaccio accède au National en l’emportant face à Albi (2-1) mais même une défaite n’aurait rien changé puisque le FCM s’est incliné face à un jeune équipe monégasque qui avait faim car en course pour finir meilleure réserve pro. Les Martégaux étaient amoindris et il y avait les jambes mais sans doute plus la tête, les Sang et Or sachant que la mission était devenue quasi impossible.

Martigues est allé à Menton défier la réserve de Monaco sur une pelouse synthétique. Martigues était sans doute résigné pour la première place et Monaco et ses jeunes joueurs – dont certains ont remporté la Gambardella – avaient une forte envie de finir devant Lyon pour finir meilleure réserve et donc participer aux finalités permettant de devenir champion de France des clubs pros. C’est l’ASM qui fait la bonne opération et le FCM qui devra maintenant battre le champion Corse samedi pour espérer finir meilleur second de tous les groupes.

En première période les débats sont équilibrés et personne ne semble prendre l’ascendant. Priou pestera contre les dernières minutes de ses joueurs dans cet acte, à juste raison, car juste avant de regagner les vestiaires ce sont les Monégasques qui vont débloquer les compteurs. Eysseric enchaîne contrôle-frappe à 20 mètres des buts de Reynet et voit sa tentative tromper le portier martégal (1-0, 43e).

En seconde période, les débats s’animent, le coach martégal ayant demandé à ses joueurs de se remettre dans le bain, « même si forcément il était difficile pour les garçons car la première place était déjà jouée », dixit Priou. Après une alerte de Koussalouka (49e) c’est Martigues qui va pousser pour tenter de recoller sous l’impulsion de Bochu. Le milieu martégal bute sur une belle parade du portier monégasque (50e).

Mais, il est un fait, le FCM a de nouveau l’envie ! Et à force de pousser les Sang et Or mettent les joueurs de la Principauté à la faute. Et sur un coup franc de Chavas, un défenseur monégasque dévie le ballon et trompe son propre gardien (1-1, 73e). L’autogoal, un but à la mode hier après-midi puisque après avoir égalisé c’est au tour du FCM et de Gibert de tromper son propre gardien, là aussi sur un coup franc et sous la pression de Ferblantier (2-1, 78e).

Les deux équipes tentent ensuite le tout pour le tout, une pour faire le break et l’autre pour revenir. Mais ni Malcuit et Koussalouka pour l’ASM et ni Raissiguier et Gache pour le FCM arrivent à scorer. Maintenant, il reste au FCM à battre le leader Ajaccien pour accrocher la place de meilleur second de tous les groupes, une lutte à distance avec Epinal, et ensuite espérer que la DNCG puisse rétrograder un club de Nationa, le malheur des uns pouvant faire le bonheur des autres.

En même temps que la montée directe, le FCM a perdu son invincibilité de 18 matches et une invincibilité à l’extérieur qui avait pris naissance depuis le mois d’aôut après une défaite à… Ajaccio. Malgré ce parcours, le FCM est tombé sur plus fort que lui. Mais tout n’est pas perdu et pour cela il faudra faire chuter le champion ! Un champion qui malgré la tête dans les étoiles aura à coeur d’afficher sa suprématie.

LA FICHE TECHNIQUE

MONACO 2
MARTIGUES 1
À Menton, stade Lucien-Rhein. Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Henck
Buts – Monaco: Eysseric (43), Gibert (csc, 78) ; Martigues : csc (73).
Avertissements – Monaco: Koussalouka (32), Ferblantier (38) ; Martigues : Gibert (20).
Monaco : Sourzac, Phojo, Schwechlen, Koné, Ferblantier, Diaz, Koussalouka, Dufau
(cap.), Makengo (Mendes, 71), Eysseric, Dingomé (Malcuit, 58).
Entraîneur : Frédéric Barilaro.
Martigues: Reynet, Nianzi, Di Maria (Raissiguier, 83), Ponge, Gibert, Kara (Gache, 60),
Chavas, Bochu, Belloumou, Himmes, Biakolo (cap.).
Entraîneur : Franck Priou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *