CFA, FCM 2-2 ASSE: Face aux Verts, le rêve martégal passe au rouge !

Ajaccio et Martigues marquent dans les arrêts de jeu. La différence ? Les Corses ont inscrit le but de la gagne. Les Gaziers ont mis les gaz vers le National ! Avec 6 points de retard c’est un miracle qu’il faut aux hommes de Priou qui sont passés à côté de leur sujet et qui en plus voient Pau se rapprocher de la 2ème place. Cependant, le GFCOA devra se déplacer 3 fois mais les insulaires ont les cartes en main.

Dès l’entame, les Martégaux mettent la pression sur la jeune équipe stéphanoise par l’intermédiaire de Gache (3e) et Gibert (6e). La pression est là mais cela reste encore trop approximatif pour inquiéter Coulibali. Il faut attendre la 20ème minute pour voir la plus grosse occasion. Chavas tire un coup franc, Daineche gêne Coulibali. Le ballon revient sur Freitas mais il envoi sa frappe dans les nuages.

Au moment ou les Sang et Or ont le plus de mal, Himmes effectue un gros travail côté droit mais se fait contrer. Chavas, pas en réussite jusque-là, récupère le cuir et trouve avec un centre dont il a le secret Dembélé qui trompe Coulibali de la tête et délivre les siens (1-0, 25e). L’ASSE n’arrive pas de s’approcher du but de Reynet mais le FCM lui aussi n’arrive pas à développer son jeu malgré une grosse possession de balle.

Après la pause, les Stéphanois mettent à leur tour la pression sur des Martégaux qui jouent à se faire peur. Tack profite d’une mésentente dans les lignes arrières martégales. Il dribble le portier Sang et Or mais il est trop excentré pour trouver le cadre (50e). Et l’ASSE va obtenir, presque logiquement, l’égalisation ! Sur un coup franc de Ravet tout le monde se fait surprendre par la trajectoire. Le ballon rebondit aux 6 mètres et Reynet, pris sur ses appuis, touche le ballon mais ne l’empêche pas de rentrer (1-1, 61e).

Du coup, le FCM passe à deux pointes avec l’entrée de Biakolo pourtant en délicatesse avec ses adducteurs alors que le buteur des Verts doit sortir sur blessure. Mais, c’est St-Etienne qui est a un cheveu de doubler la mise mais Chergui bute sur Reynet (70e). Descamps sur un maître centre de Chavas tombe à son tour sur un excellent Coulibali (72e). Le match s’anime mais à l’image de Sagna, les Verts tiennent la baraque et les Sang et Or piétinnent et en plus sont passablement énervés.

Les Sang et Or sont tendus et même s’il y a des raisons de pester déjouent complètement ! Les joueurs de la Loire eux continuent de jouer et obtiennent un bon coup franc côté droit. Balp se charge de la sentence et son pied gauche laisse Reynet sans réactions et sa superbe frappe finit sa course dans la lucarne (1-2, 80e). Martigues se découvre et Brayal à l’occasion de tuer les derniers espoirs martégaux mais sa frappe passe juste à côté.

Martigues n’abdique pas et Himmes côté gauche trouve Biakolo qui du plat du pied remet les compteurs à zéro (2-2, 90e+2). Mais le réveil martégal est trop tardif et Ajaccio a les cartes en main pour accéder au National. Martigues n’a perdu que 3 fois depuis le début de la saison et n’a pas connu la défaite en 2011. Mais, il est un fait qu’à la maison le FCM a vendangé trop de points et que c’est là ou le bât blesse ! Tant qu’il y a de la vie etcetera… Le FCM devait déjà croire en une petite défaillance du leader, là il en faudra deux et surtout il faudra que les Provençaux ne perdent plus un point !

LA FICHE TECHNIQUE

MARTIGUES 2
SAINT-ETIENNE 2
30e journée
Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Gasquet assisté de MM. Suzzoni et Pacé. Mi-temps: 1-0. Spectateurs : 600.
Buts-Martigues: Dembélé (25) ; Saint-Etienne: Ravet (61), Balp (80).
Avertissements-Martigues: Biakolo (75), Freitas (85).
Martigues: Reynet – Di Maria (Kara, 80), Daineche, Mairet (Belloumou, 73), Gibert – Freitas, Dembélé – Chavas, Gache (Biakolo, 65), Himmes – Descamps. Entraîneur: Franck Priou.
Saint-Etienne: Coulibali – Chapuis, Sagna, Balp, Nery – Nyemeck – Zuminet, Chergui, Maouche – Ravet (Brayal, 63), Tack. Entraîneur: Jean-Philippe Primard.

LES REACTIONS

Franck Priou, entraîneur martégal: « On peut s’en prendre qu’à nous même et ce n’est pas faute d’avoir prévenu les joueurs ! C’est comme des enfants à qui on dit ne pas jouer avec le feu, il faut qu’ils touchent quand même et c’est à ce moment-là qu’ils s’apercoivent de leur erreur. On n’a pas mis l’engagement nécessaire et je peste contre cela ! On ne supporte pas la pression et ce qui est incompréhensible c’est que depuis la semaine dernière on avait rien à perdre mais tout à gagner. Et pourtant même-là on a une pression inutile et qu’on ne sait pas gérer. Quand je vois l’engagement de ce soir, il faut arrêter de rêver ! La différence entre nous et Ajaccio c’est qu’eux ils ont une chose que l’on a pas, c’est qu’ils ne lâchent rien ! Il faut savoir ce que l’on veut dans la vie et je n’ai pas eu l’impression que nous avions envie d’atteindre notre rêve. Maintenant, il faut aussi faire attention de ne pas perdre la seconde place. Je n’ai pas eu l’impression que collectivement on avait l’envie ! Aujourd’hui je ne rêve plus ! »

Retrouvez également les réactions, les vidéos, les résumés, les photos du match sur:

 www.maritima.info et www.fcmartigues.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *