CFA, Martigues 2-0 Aurillac: Les « Sang et Or » n’ont jamais baissé les bras.

Plus c’est long, plus c’est bon… Ce n’est pas ce que ce sont dit les Martégaux qui auront longtemps butté sur une formation Auvergnate venue à Martigues pour défendre, encore et encore. Au jeu de l’attaque-défense on a bien cru que la défense allait l’emporter mais l’entrée de Kara aura permis à son équipe de venir chercher la victoire qui même si elle est arrivée tard est amplement méritée.

Dès les premières minutes on comprend vite que l’on va assister à un « non match » de la part des Cantalous. Dans l’urgence, ils arrivent à Turcan avec l’obligation de prendre des points alors pourquoi se découvrir ? Les espaces sont fermés par les Auvergnats et Martigues fait le siège du camp adverse. Au fil des minutes, les Sang et Or n’arrivent pas à débloquer la situation et la partie va devenir crispante.

Les Martégaux sont en ordre de bataille et poussent ! Malgré le siège que font les partenaires de Biakolo, il y a toujours un pied, une jambe, une barre pour contrer les tentatives. Si on ajoute des dernières passes difficiles à ajuster la faute au bloc auvergnat, on comprend la dureté de se frayer le bon chemin vers le but. Martigues n’arrive pas à se faciliter la rencontre !

Descamps voit sa tête passer au-dessus (13e) ou Ferreira stopper de belle manière sa tentative à la suite d’une frappe de Gache (45e) sans oublier le coup franc de Gibert qui voit la barre stopper sa tentative. Et là ce ne sont que les occasions les plus significatives, sans oublier les nombreux centres, les percées… Bref, le FCM a des munitions mais n’arrive pas à faire mouche !

L’entraîneur d’Aurillac apporte des retouches à sa formation en seconde période pour moins subir. Cependant, s’il est vrai que les espaces se referment encore plus et  que les occasions sont moins nombreuses, les Martégaux campent dans leur camp. Les minutes passent et la crispation se fait sentir dans les tribunes mais on sent que les Sang et Or ne baissent pas les bras et ne s’ennervent pas pour y croire jusqu’au bout.

Priou va lancer Kara dans la partie, et son coaching va être payant. Le Port-de-Boucain va se montrer décisif. Sur un corner il arrive à trouver Himmes qui de loin trompe – enfin – Ferreira (1-0, 86e). Le FCM poursuit et va donner une note plus en adéquation à sa débauche d’énergie lorsque Descamps est stoppé illicitement par le portier adverse… Kara transforme sans trembler (2-0, 90e+2). Ouf !

LES REACTIONS

Franck Priou, entraîneur du FCM: « Ce fut dur, très dur ! Après avoir joué des équipes qui n’avaient pas envie de fermer le jeu, là c’était complètement l’inverse. On a eu le mérite d’y croire jusqu’au bout et de s’accrocher pour aller arracher la victoire. Aurillac nous a fermé les espaces et il fallait être patient même si je ne pensais pas qu’il fallait l’être autant. C’est aussi un signe d’une équipe bien dans sa tête car si on doute on ne gagne pas ce genre de rencontre. »

Driss Himmes, attaquant et premier buteur du FCM: « J’étais persuadé qu’ils allaient craquer ! Après tout ce que nous avons mis dans la partie et ce qu’eux ont du faire comme efforts cela devait passer. Les victoires passent aussi par ce genre de rencontre et nous avons eu souvent l’habitude de remporter des points ou des matches en fin de rencontre. C’est des matches qu’il faut savoir gagner et nous l’avons fait »

LA FICHE TECHNIQUE

MARTIGUES 2-0 AURILLAC

22e journée. Stade Francis Turcan. Arbitres: M. Tavalera assisté de MM. Romero et Pacé. Mi-temps: 0-0. Spectateurs: 500.

Buts-Martigues: Himmes (86), Kara (90+2, sp).

Avertissements-Aurillac: Larbi (32), Andrieu (64), Yves (85).

Martigues: Reynet – Chavas (Ducarre, 75), Mairet, Gibert, Di Maria – Bochu (Kara, 81), Dembélé – Gache (Belloumou, 59), Himmes, Biakolo, Descamps. Entraîneur: Franck Priou.

Aurillac: Ferreira – Ba, Defreitas, Sagna (Capredon, 46), Biaye – Leybnos – Yves, Boudarène (Sylla, 46), Larbi – Andrieu (Landresse, 69), Ounissi. Entraîneur: Laurent Forestier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *