CFA, Lyon 1-1 Martigues: Les Martégaux peuvent nourrir des regrets !

Les Martégaux ont trouvé les ressources pour revenir au score par l’inévitable « JMD » à la 88ème minute ! Descamps qui score une fois de plus (11 buts) permet aux Sang et Or de revenir avec un partage des points mérité d’une pelouse lyonnaise sur laquelle les Gones ne se sont jamais inclinés. Un seul regret un but refusé à Biakolo qui aurait dû être validé mais Martigues reste dans les temps !La partie débute avec une bonne nouvelle pour les lyonnais puisqu’Ederson, une des stars brésiliennes de l’OL, est de retour à la compétition après sa grave blessure avec sa sélection. Du côté martégal il a fallu une fois de plus recomposer avec Ponge dans l’axe, Chavas à droite et Belloumou au milieu. Mais le FCM a aussi l’avantage de posséder dans ses rangs de nombreux joueurs ayant évolué à Lyon et qui connaissent la culture et la maison lyonnaise ce qui peut être un avantage.

D’entrée de jeu, il est facile de comprendre qu’un FCM bien en place va empêcher le jeu lyonnais de se développer. Les Gones n’arrivent pas à se mettre en bonne position, les Martégaux s’arrachant sur tous les ballons et menant la vie dure à des lyonnais inoffensifs. Dans ces conditions, difficile de trouver des occasions si ce n’est une tête de Ducarre (40e) en réponse à une tentative de Reale (15e).

Martigues tient en respect son homologue mais va payer cash sa seule erreur du match. Sur un corner, le marquage martégal est aux abonnés absents, le ballon arrive sur Greg Puel, le fils de Claude, qui n’a plus qu’à profiter de l’offrande pour tromper Reynet (1-0, 76e). Martigues va réagir en faisant reculer et même trembler les joueurs du Rhône dans le dernier quart d’heure.

Le FCM profite du fait que l’OL se met à vouloir préserver son avantage, une erreur face à la générosité et la qualité technique des martégaux qui sont capables de faire la différence même dans des espaces réduits. Sur un coup franc, Biakolo profite de la mauvaise sortie de Gorgelin, parti à la pêche sur le coup, pour égaliser… Mais l’arbitre de la rencontre refuse illogiquement le but pour une faute imaginaire.

La suite on l’a connaît, Descamps et le FCM se voient récompensés de leurs efforts et ne reviennent pas de Lyon avec une défaite qui aurait été injuste et dure à digérer. Deux points de pris ou de perdus, la question se pose même si les Martégaux auraient signé pour un nul avant la rencontre. Le FCM a su répondre à la pression mise la veille par les Ajacciens et leur victoire à Marignane. La foire d’empoigne se poursuit !

LES REACTIONS

Franck Priou, entraîneur du FCM: « C’est un bon match nul même si sur notre seul erreur on prend le but. Ensuite on ne va pas crier au scandale mais le but refusé, l’arbitre est le seul à pouvoir prendre la décision de le refuser et il est seul à l’avoir vu refusable. Il suffit de regarder la provenance de l’arbitre (rires) mais il ne faut pas tomber dans la parano mais je me pose des questions ! Cependant on a la faculté de revenir et cela prouve que nous sommes encore présents et dans le coup. On pense à nous, à consolider notre deuxième place, on ne s’occupe pas d’Ajaccio et si la 1ère place doit arriver elle viendra d’elle même en ne pensant d’abord qu’à nous. »

LA FICHE TECHNIQUE

Plaine de Gerland. Arbitre: M. Dany. Mi-temps: 0-0.

Buts-Lyon : Puel (76) ; Martigues: Descamps (88).

Avertissements-Lyon: Grenier (17) et N’Diaye (78); Martigues: Biakolo (42).

Expulsion : Grenier (93).

Lyon : Gorgelin – Faure, N’Diaye, Umtiti, Kolodzieczak – Grenier, Réale, Ederson (Yattara, 46) – Puel, Belfodil (Koné, 81), Chavalerin. Entraîneur: Bruno Genesio.

Martigues : Reynet – Chavas, Ponge, Gibert, Di Maria – Dembele, Belloumou, Ducarre (Himmes, 64) – Gache, Descamps, Biakolo. Entraîneur: Franck Priou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *