CFA, ASSE 0-1 FCM: Stoppé au rouge contre Albi, Martigues repasse au vert

Quoi de mieux qu’un déplacement pour le FCM pour relancer la machine ? Une nouvelle fois, les Sang et Or sont allés chercher loin de leur base les points perdus sur leur pelouse. Soulignons qu’en plus, cela a dû se faire avec une équipe – une nouvelle fois – remaniée avec Chavas en défense ou encore Ponge et Belloumou dans l’entrejeu et le tout sur la pelouse d’une réserve stéphanoise qui n’y avait perdu qu’un match jusque-là… Bravo !

Pour une fois, le message était clair. Il fallait savoir se montrer patient, ne pas se livrer, bien défendre et jouer en contre. Ce qui paye depuis plusieurs semaines pour les adversaires des Martégaux lorsqu’ils viennent à Turcan était devenue la tactique mise en place par coach Priou. C’est donc l’ASSE qui a le monopole du ballon, pas forcément du jeu, et les Provençaux restent très disciplinés.

Ce sont les Stéphanois qui vont se montrer dangereux les premiers lorsque Mze M’baba envoi la première frappe non cadrée. Belloumou tente à son tour mais sans succès. Les équipes sont bien en place dans une partie où l’enjeu est de recoller à la tête pour les deux formations. Martigues ne se découvre pas et Saint-Etienne n’arrive pas à mettre en défaut des martégaux volontaires et solidaires.

Les Martégaux sont patients à souhait et attendent leur heure. L’ASSE se découvre et le FCM mange le moindre espace dès que c’est possible. On croit que Biakolo va permettre aux siens de réaliser le coup parfait mais son but de la tête est sanctionné d’un hors jeu. Piqués, les Stéphanois réagissent pas Salabiakou qui ne cadre pas. On sent bien que le coup est possible pour les visiteurs avec leur expérience !

Comme face à Gardanne, Albi et maintenant Saint-Etienne (3 buts en 4 titularisations) c’est Boris Ponge qui va venir mettre tout le monde d’accord. Sur un centre de Gache, il saute plus haut que tout le monde est mystifie le pauvre Coulibaly qui ne peut que constater les dégâts (0-1, 76e). En plus Chergui, qui vient d’entrer, se fait expulser et le FCM n’a qu’à poursuivre son oeuvre en se montrant solidaire et infranchissable, le tout sous les yeux de Beretta, Galtier et Rocheteau, même si Salabiakou a une dernière occasion.

Martigues obtient un succès probant et révélateur : le FCM n’a pas de complexes à faire ! Il faut que les Sang et Or parviennent à enchaîner à domicile car en y gagnant le FCM serait intouchable. Martigues revient à 2 longueurs du leader ajaccien et prend un peu d’avance sur les poursuivants. Ils sont vraiment incorrigibles de jouer avec le feu et avec nos nerfs mais en même temps c’est dans l’adversité que l’on voit le caractère d’une équipe. Et le constat est simple: ce FCM là a du coeur !

LES REACTIONS (au micro de Radio Maritima)

Franck Priou, entraîneur du FCM: « Pour une fois nous venions pour ne pas nous découvrir et attendre les bons coups. On a su le faire et en plus avec des joueurs qui ont dû jouer à des places qui ne sont pas les leurs. On confirme qu’à l’extérieur tout va bien mais je suis agaçé car il va vite falloir se remettre à gagner à la maison. Nos dernières performances ne sont pas à la hauteur et j’ai envie que nous montrions mieux. J’espère que cette victoire va nous faire du bien pour nous lâcher. Déjà on creuse un petit écart sur nos poursuivants et on revient sur Ajaccio, c’est déjà un bon pas de fait. »

Boris Ponge, buteur du jour : « J’ai eu une belle opportunité de marquer et j’ai saisi ma chance. On est venu pour bien défendre et attendre notre heure. C’est le coup parfait ! Maintenant il faut à tout prix faire de même à la maison car on a un parcours de champion à l’envers en gagnant dehors et en perdant des points chez nous et pour être champion, on se doit absolument de gagner à domicile. »

LA FICHE TECHNIQUE

ASSE 0-1 FCM. 14e journée (retard)

Au stade Aimé-Jacquet. Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Vigues.
But-Martigues : Ponge (76).
Avertissements – Saint-Etienne : Garric (51), Mze M’baba (86) ; Martigues : Mairet (13), Gache (33), Chavas (70), Ponge (80). Expulsion – Saint-Etienne : Chergui (82).
ASSE : Coulibaly, Cros, Ghoulam, Sagna, Balp (cap), Garric (Chergui, 82), Mansaly, Mze M’baba, Saadi, Salabiakou, Mahaya (Bulut, 79). Entraîneur : Jean-Philippe Primard.
Martigues : Reynet – Belloumou, Mairet, Gibert, Di Maria – Ponge, Chavas, Gache, Ducarre (Himmes, 61) – Descamps (Kara, 83), Biakolo (cap). Entraîneur: Franck Priou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *