CdF 8ème, FC Martigues 1-4 Paris SG : Les réactions d’après match

Guillaume Hoarau (attaquant du PSG, auteur de 3 buts): « Il était important de passer ce tour. Nous avons été sérieux. Nous tenons à cette Coupe de France, car nous en sommes les détenteurs. Pour un attaquant, il n’y a rien de mieux que de marquer. J’ai bénéficié du travail des partenaires. Ce groupe se sert les coudes depuis le début de saison. (Sur l’éventualité qu’il figure dans la liste pour France-Brésil) Je suis resté sur ma faim avec le groupe France, je n’ai pas eu le déclic pour m’y imposer. Disons que j’ai appuyé sur la sonnette ce soir. »

Grégory Coupet (gardien de but du PSG): « C’était une bonne surprise d’être titularisé ! Merci coach de me récompenser de mon travail ! J’ai toujours bossé. Je donne le maximum, même pour ma dernière saison. Je n’ai jamais lâché, contrairement à ce qui s’est dit. »

Franck Priou (entraîneur de Martigues): « On savait très bien que ce serait compliqué à 11 contre 11, alors à 10 contre 11 cela devenait mission impossible. Les garçons, cependant, n’ont pas lâché, mais c’était très dur physiquement. A 1-1, on a été obligé d’y croire un peu… On entame bien la 2e mi-temps, mais la supériorité technique du PSG a fait la différence. Ils étaient plus patients, faisaient mieux circuler le ballon. Nous allons nous remettre au boulot, évacuer la déception. Il faut que cela nous serve en championnat, car nous avons été capables de les inquiéter »

Antoine Kombouaré (entraîneur du Paris SG): « La hiérarchie a été difficilement respectée. On pensait avoir fait le plus dur à 1-0 et en nous retrouvant en supériorité numérique. On s’est compliqué la vie… Notre entame de 2e mi-temps a été difficile, mais nous avons ensuite pu mettre le pied sur le ballon. Le résultat est sévère pour Martigues, qui a l’équipe pour monter en National, mais c’est une grosse satisfaction de se qualifier. J’ai fait tourner mon effectif et les joueurs ont répondu présent. Nous avons pris de la confiance avant notre déplacement à Rennes en championnat, qui sera comme une bête blessée après avoir pris 9 buts en deux matches. »

crédit interview: sport.fr / crédit photo: psg.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *