CdF J-2, FCM-PSG: Martigues n’a jamais battu Paris… La 9ème c’est la bonne ?

C’est l’une des affiches rêvées… Plus la peine d’expliquer pourquoi. Le tenant du titre qui vient rendre visite au petit voisin marseillais, c’est David contre Goliath, mais le FCM espère sortir de son anonymat en réussissant à faire oublier l’OM en disposant du PSG !!! Mais voilà, les stats ne sont pas en faveur du FCM… Martigues n’a jamais franchi l’Everest !

Ce FCM-PSG sera le 6ème du nom à Turcan (3 en championnat et 3 en coupe) et le 9ème match entre les deux en comptant les matches à Paris (3 au Parc des Princes et 6 à Turcan)… Et plus qu’un exploit, c’est un miracle qu’il faudra réaliser pour les hommes de Priou. Comme Clermont au rugby qui a dû attendre sa 10ème finale pour en gagner une, est-ce que les Martégaux attendent le 9ème match officiel face au PSG pour gagner ?

Lors de sa première saison en L1, le FCM n’a pas perdu au Parc. En 1993/94, Martigues obtient le nul 1-1 et surtout 2-2 au Parc, avec, s’il vous plait, le fameux lobe de Maurice Bouquet sur Bernard Lama !!! Ou encore la barre qui tremble encore sur un coup de canon de Tholot… Avec le public du Parc qui sifflera comme un seul homme son équipe et qui fera même la corrida à son équipe lorsque le FCM avait le ballon. On croit rêver !!!

La saison suivante, le PSG inflige au FCM un 3-0 au Parc et fait encore le nul à Turcan (1-1). Pour sa dernière saison dans l’Elite, le FCM se fait corriger à domicile (4-2) et ira faire le nul (0-0) alors que le FCM avec l’arrivée de Parizon ne perdait plus… Il aura manqué un mois au FCM pour se sauver et ce match restera comme le premier voyant une femme officier à la touche en l’occurence Nelly Viennot (avril 1996) !

En coupe, le FCM n’a pas eu plus de réussite en chutant deux fois. En 2003 avec Ronaldinho qui viendra, en grand joueur, permettre au PSG de se sortir du piège alors que Martigues est en National (1-0). Autre défaite, mais en Coupe de la Ligue cette fois, lors de la saison 1994-95, où le PSG est venu, encore une fois, gagner à Turcan 1-0.

Autrement dit, le FCM est à 90 ou 120 minutes d’écrire l’une des plus belles pages de son histoire, en battant le PSG. Martigues qui fait chuter Saint-Etienne, Bastia… Ce sont des souvenirs trop lointains. Ils restent à la bande à Priou à nous rapprocher de l’histoire et de ranger les exploits du siècle dernier dans les cartons, bien au chaud dans le grenier…

NEUF… C’est à la fois un chiffre, et en cette saison 2010-2011, la saison du renouveau et d’une nouvelle ère. Sans mauvais jeu de mot, le poussin martégal est entrain d’éclore de l’oeuf et les jeunes pousses martégales et son club, qui ne vivent plus avec leur passé mais veulent se construire un avenir, ont de quoi avec la venue du PSG bâtir sur du neuf… C’est au neuvième mois qu’un petit être arrive au monde, et cette neuvième-là, c’est peut-être l’accouchement du plus belle exploit martégal et d’une première face au PSG…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *