CdF 16ème, Quevilly-FCM: Les Martégaux veulent voler la vedette aux Normands.

Les Martégaux y ont pris goût et ils comptent bien aller à Quevilly pour réaliser une performance et poursuivre l’aventure. Les Hauts-Normands qui disputeront leur 17ème match de coupe en 2 saisons (chapeau !) pourraient voir le FCM mettre fin à leur mariage avec « Dame Coupe » et pourquoi pas permettre aux « sang et or » de vivre à leur tour les joies de la mise sous les projecteurs dans cette prestigieuse compétition. La tâche ne s’annonce pas des plus facile face à une formation qui aime la coupe et qui n’a perdu qu’un match cette saison : Mais impossible n’est pas martégal !

D’un côté comme de l’autre, tout le monde veut poursuivre son chemin. Un handicap pour le FCM celui de se déplacer, qui plus est à Quevilly, qui est en lumière depuis l’an passé en coupe. « Mais on aime bien ce genre de match et de situation », confie Priou, qui poursuit : « De jouer sur deux tableaux n’est pas un désavantage, nous avons l’ambition de monter et lorsque vous êtes encore en course en coupe vous devez jouer le coup à fond même si vous avez d’autres idées en tête. Si on peut réaliser l’exploit on ne va pas se gêner et peut-être réaliser la passation de pouvoir. »

Martigues a donc des ambitions et Quevilly aussi ! Régis Brouard, le coach quevillais, s’est renseigné sur le FCM. Il a eu les échos venant de Tarbes. D’un côté comme de l’autre rien n’a filtré et personne n’a dévoilé son plan d’attaque. Il faut donc s’attendre à voir les pistes brouillées jusqu’au coup d’envoi avec peut-être des surprises dans chaque camp. Tout le monde est sur le pont à Quevilly, seul Beaugrard est suspendu, et Passape et Weis sont opérationnels.

Du côté martégal, Biakolo fait son retour alors qu’Himmes est encore un peu court, lui qui jouera avec la réserve ce week-end. Belloumou est finalement de la partie, lui que tout le monde pensait suspendu. Après 3 cartons vous devez purger un match automatique mais le dernier reçu contre les Bourguignons est arrivé après la barre des 3 mois fixée par le règlement.

D’un côté comme de l’autre c’est le jeu du poker menteur. Est-ce que les deux formations aligneront le même visage et le même schéma que contre Lens pour les locaux ou Tarbes pour les Martégaux qui ont toutes les deux joué avec 3 milieux à vocation défensive ? Plusieurs possibilité s’offrent aux deux coachs qui se respectent et craignent leur adversaire. Se découvrir ? Assurer ses arrières ? Telle est la question ! Dans tous les cas Martigues n’y va pas pour faire de la figuration.

Dans un stade Lozai qui sera bien garni (avec aussi 15 organes de presse) mais pas autant que prévu puisque dans le même temps Rouen reçoit Bastia, le FCM a un coup à jouer et une belle page de sa jeune histoire a écrire. Car rappelons-le, au FCM tout a changé – ou presque – à l’inter-saison et réaliser le parcours-là en coupe et en championnat est déjà une première réussite pour un groupe jeune et qui n’est qu’aux prémices d’une nouvelle ère. Poursuivre l’aventure en coupe pour sortir de son anonymat est un bon moyen de se booster pour ensuite aller chercher l’accession en National.

16ème de finale de Coupe de France (en direct et en intégralité sur radio maritima)

Quevilly (CFA) – Martigues (CFA)

Au stade Lozai à 18h. Arbitres: M. Fautrel

Martigues: Reynet, Robinet, Belloumou, Martinez, Mairet, Di Maria, Gibert, Freitas, Ducarre, Daineche, Dembélé, Bochu, Schianchi, Chavas, Biakolo, Descamps, Gache, Kara. Entraîneur: Franck Priou.

Quevilly (sous réserve): Rhoufir, Coulibaly, Gidoyau, Weis, Sanson, Vanoukia, Fedele, Cordard, Jouan, Aguini, Colinet, Ouahbi, Passape, Pathinvo, Betin, Massouké. Entraîneur: Régis Brouard.

crédit photo: www.fcmartigues.fr (site officiel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *