FCM 1-1 Le Pontet: Martigues a eu froid mais évite le rhume.

Depuis quelques semaines cela va moins fort pour le FCM. Ce soir encore, les Martégaux ont frisé la correctionnelle mais ont finalement sauvé les meubles en trouvant les ressources pour égaliser. Les Vauclusiens auront tenu la dragée haute à la bande à Priou. Martigues marque le pas sur sa pelouse, et en championnat, puisque les « sang et or » enregistrent leur 3ème match sans victoire mais restent leaders. Derrière cela se rapproche puisqu’ Ajaccio a gagné, ou encore Agde qui revient dans le coup. En ce moment il faut serrer les dents et rebondir la semaine prochaine du côté de St-Etienne (samedi à 14h30) – photo: facebook fcm-officiel –

ButsMartigues : Descamps (65). Le Pontet : Choplin (56).
AvertissementMartigues : Bochu (34); Le Pontet: Gwapdoum (72)
Arbitres : M. Pezzoli assisté de M Coniglio et Mlle Cinquini.
Martigues : Reynet – Belloumou, Gibert, Di Maria, Mairet – Schianchi (Gache 60), Ducarre – Chavas, Bochu, Biakolo – Descamps.
Entraîneur : Franck Priou.
Le Pontet : Rigat – Cesto, Thomas, Lafage, Gwapdoum – Bouttier, Menichelli – Amergoul, Choplin, Louche (Maissonneuve, 67) – Benmeziane.
Entraîneur : Christophe Chaintreuil.

C’est dans un temps hivernal que se déroule la rencontre. Il fait froid, la neige fondue tombe sur Turcan… On est bien loin de la Guyane et de ses 30 degrés et plus. Et le FCM semble comme paralysé par le froid et subir de plein fouet le changement de climat ! Le Pontet est bien en place et pose de gros problèmes aux Martégaux qui n’ont pas leur jus habituel. Il faut attendre la 30ème minute pour voir la première occasion martégale par l’intermédiaire de Chavas, mais sans grand danger.

Jusque-là, ce sont les « jaune et noir » qui font feu de tout bois. Ils gagnent la quasi-totalité des duels et font reculer Martigues en se créant de nombreuses occasions. Martigues est sur le reculoir mais si les attaquant Pontétiens se montrent dangereux ils n’en sont pas moins maladroits, à l’image de Benmeziane qui se procure plusieurs occasions, mais qui ne trouve jamais le cadre de la tête ou des deux pieds. C’est l’USP qui impose son rythme et sa loi dans l’entrejeu et le FCM est privé de ballon. Les Vauclusiens peuvent même regretter de ne pas avoir pris l’avantage.

En seconde période, on pense voir une réaction martégale. Biakolo est à deux doigts de faire trembler les filets. Chavas trouve son attaquant au second poteau qui ajuste une tête décroisée qui flirte avec le poteau gauche (55e). Sur l’action qui suit les Vauclusiens trouvent la faille. Un coup franc vite joué, une frappe déviée. Reynet ne peut que constater les dégats sur la tentative de Choplin des 20 mètres. (0-1, 56e)

Le FCM même dans une mauvaise période trouve les ressources. Gache remplace Schianchi (60e) et va allumer la flamme sur le front de l’attaque martégale. Chavas fait un festival et sert Bochu qui envoi dans la profondeur Gache qui centre en première intention. Descamps surgit au premier poteau pour placer sa frappe sous la barre pour remettre les deux équipes à égalité. Une action d’école partie du gardien martégal (1-1, 65e).

Gache encore lui tente une frappe de 25 mètres qui prend la direction de la lucarne mais le portier du Pontet est à la parade. Le gaucher du FCM est en bonne position pour mystifier le gardien adverse, mais rate totalement sa frappe du pied droit. On arrive dans les arrêts de jeu et Benmeziane se joue une fois de plus de Mairet, en difficulté ce soir, mais sa reprise passe juste à côté. Martigues s’en sort bien et arrache un nul au courage sans être génial.

Derrière cela se rapproche, Ajaccio et Agde sont sur le podium, Toulon prend l’eau mais n’est qu’à cinq points. Dans ces temps difficiles, il ne faut pas faire la fine bouche et savoir ce contenter du minimum. Il faudra aller à St-Etienne pour essayer de reverdir au pays des Verts.

Franck Priou: « On est dans une mauvaise période. On sent que les garçons ont moins de jus. Il faut savoir faire le dos rond. On préserve l’essentiel en obtenant le nul et en restant leader. Cela se resserre au classement. Toutes les équipes connaissent à un moment ou un autre une période délicate. Là c’est la nôtre et il faut à tout prix faire corps. Je retiens tout de même que lorsque nous sommes moins bien nous arrivons à nous arracher. Il va vite falloir afficher le même visage à la maison qu’à l’extérieur car en ce moment nous patinons chez nous. Requinquons nous pour notre déplacement à St-Etienne et surtout rechargeons les accus. »

Eric STELLA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *